CancerMaladiesSlider

#GetHealthy Ladies Day : démarrage d’une nouvelle campagne contre le cancer du sein en février

Après #GetHealthy on Route8, #GetHealthy Kids Day et #GetHealthy Elders Day, la National Insurance Company (NIC) revient avec une nouvelle campagne baptisée #GetHealthy Ladies Day avec la collaboration de la Breast Cancer Care (BCC) pour sensibiliser les Mauriciens sur le cancer du sein. La campagne débute en février et se terminera avec le Pink October.

Le cancer représente la troisième cause de mortalité à Maurice et le nombre de décès ne cesse de croître, avec 1 371 décès enregistrés en 2018, contre 926 en 2007. Pour mieux communiquer et dépister le cancer du sein, la NIC met l’emphase sur le cancer du sein pour son quatrième programme communautaire national de santé qui démarrera dans quelques semaines.

Le président de la NIC, Dhanunjaye Gaoneadry a souligné l’importance de cette campagne qui vise à attirer l’attention des Mauriciens sur la possibilité de surmonter un cancer si la détection est faite le plus tôt possible. « Dans le but d’affirmer sa mission d’entreprise ‘Serving You, Serving the Nation’ et pour apporter son soutien aux grands enjeux sociaux, la NIC a adopté le troisième objectif de développement durable des Nations Unies : bonne santé et bien-être, qui vise à promouvoir une vie saine et le bien-être des Mauriciens de tous les âges », a-t-il indiqué.

L’objectif principal de cette campagne intitulée « Cancer pa badinaz, fer ou depistaz » est de sensibiliser les femmes sur le cancer du sein et de les encourager à se faire dépister régulièrement, car un cancer détecté à temps peut être traité. Le but est d’amener le plus grand nombre de femmes des villages sélectionnés à se faire dépister gratuitement et de les accompagner dans le traitement de cette condition médicale.

L’équipe de la NIC et de la BCC sillonnera le pays durant ces mois à venir et s’arrêtera dans une douzaine de centres communautaires allant de Montagne Blanche, Chemin Grenier, Quatre Sœurs, Deux Frères à Roche Bois, Camp de Masque Pavé, Bel Air, Quartier Militaire, Goodlands et Mont Roches, entre autres. La campagne terminera en octobre dans le cadre du « Pink October ». Pour Shamima Patel, la collaboration avec la NIC en 2018 a permis de faire environ 1 200 dépistages, dont 125 cas ont nécessité des analyses approfondies. « Une femme sur huit aura un cancer dans sa vie et nous avons deux nouveaux cas chaque jour. C’est dire que le dépistage précoce est très important », ajoute-t-elle.

Pourquoi se faire dépister ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Si le cancer est détecté précocement, il peut être guéri. D’où l’emphase sur le dépistage par des examens réguliers qui permettent d’apporter des soins et un traitement plus efficace, avec plus de chances de guérison.

La collaboration avec la Breast Cancer Care Mauritius

La collaboration avec la BCC n’est pas nouvelle. En effet, la NIC et la BCC collaborent depuis octobre 2016 sur les campagnes #GetHealthy on Route8 avec quelques 1 300 personnes examinées et une centaine référée pour des fins d’examens approfondis durant les sept campagnes à travers l’île.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer