CoronavirusMaladiesSlider

Covid-19 : un confinement marqué par le stress, l’anxiété et l’addiction

Alcool, tabac, drogues, dépendances… le confinement a vu surgir une série d’addictions. Pour venir à bout de ces dépendances, Les Mariannes Wellness Sanctuary a mis au point au programme anti-addiction spécial post-confinement. Ce programme combine un traitement médical et une thérapie holistique.

« La santé mentale a été affectée durant le confinement. Plusieurs études internationales l’ont démontré et à Maurice également on a vu l’impact de l’épidémie », explique le Dr Siddick Maudarbocus, le directeur du centre Les Mariannes Wellness Sanctuary. Consommation d’alcool excessive ou encore l’apparition du syndrome de sevrage chez les toxicomanes, les addictions se sont aggravées durant le confinement selon lui.

Dr Siddick Maudarbocus
Dr Siddick Maudarbocus

« De nombreux parents sont venus vers nous pour nous dire que c’est durant le confinement qu’ils ont découvert que leurs enfants se droguaient. Comment ? L’accès difficile aux drogues a vu surgir le syndrome du sevrage qui peut entraîner des réactions violentes », raconte le médecin. Dans cette optique, le centre est venu avec un programme spécial pour venir en aide aux toxicomanes. Avec un traitement médical, le centre fait aussi découvrir les bienfaits de la pleine conscience (mindfulness) et d’une approche holistique.

Ce programme est proposé en trois options, notamment sur une durée de sept jours, de 14 jours ou 21 jours. « Chaque option correspond à un besoin spécifique. Celui des sept jours concerne ceux qui viennent d’avoir un problème d’addiction durant le confinement. Le traitement est plus rapide pour surmonter une récente addiction. Par contre, le programme de 14 jours nécessite une prise en charge plus approfondie avec un traitement médical couplé d’une thérapie complémentaire avec de la méditation, du yoga et d’un suivi psychologique. Idem pour la troisième option qui concerne ceux qui vivent avec une addiction depuis plusieurs années », indique le Dr Maudarbocus.

Le stress

Au-delà de l’addiction, le bien-être des Mauriciens a pris un coup dur avec les multiples sources de stress qu’entraîne la Covid-19. « Il y a eu le confinement lui-même où les gens étaient enfermés chez eux. Cette situation n’a pas été vécue de la même façon par tout le monde et pour certains, elle a été difficile. Ensuite, tout juste après, il y a l’impact de la Covid-19 sur les emplois et les conséquences sur les finances. Le stress se multiplie et provoque un mal-être », fait comprendre le Dr Maudarbocus.

De ce fait, le centre Les Mariannes est venu avec deux options bien-être. On retrouve d’abord le « Stress Buster » qui peut se faire en deux, trois, cinq ou sept jours. « Ensuite, le programme Detox & Weight Loss est proposé à ceux qui veulent perdre du poids, car  durant le confinement, de nombreuses personnes ont fait des excès alimentaires. Cependant, au-delà d’un simple programme minceur, ce séjour vise à redonner confiance en soi et surtout à donner les outils qu’il faut pour être bien dans sa peau sur le long terme », précise le médecin. Ce programme peut se faire en 3, 5 ou 7 jours. Les deux programmes incluent des menus végétariens, un massage de 45 minutes ainsi qu’une séance de méditation et de yoga quotidiennement.

La hotline 8911 toujours opérationnelle

Durant le confinement, le centre Les Mariannes avait lancé une hotline pour venir en aide à ceux qui faisaient face aux problèmes d’addiction. « Nous avons reçu de nombreux appels et c’est d’ailleurs de là qu’on a réalisé qu’il nous fallait mettre sur pied un programme post-confinement », indique le Dr Maudarbocus. La hotline est toujours opérationnelle pour ceux qui ont besoin de soutien.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page