Hygiène de vieSliderSommeil

Somnos : retrouver le sommeil avec un sleep therapist

Insomnie, fatigue excessive, apnées, ronflements, décalages horaires, comportements étranges et réveils fréquents en cours de nuit … Même si nous passons 30 % de notre vie à dormir, le sommeil, s’il est perturbé ne remplit pas correctement sa fonction qu’est de permettre de nous reposer au quotidien, d’où les troubles du sommeil. Quid de la médecine du sommeil et quel est le rôle d’un sleep therapist pour traiter ces anomalies ? Faisons le point avec Dr Ridwana Timol de Wellkin Hospital. Spécialisée sur la neuropsychologie du sommeil, elle est aussi la directrice du laboratoire des services du sommeil Somnos.

Dr Ridwana Timol
Dr Ridwana Timol

Dr Ridwana Timol indique d’emblée que la médecine du sommeil se base sur trois axes pour isoler la cause d’un trouble du sommeil : la santé physique, la santé psychologique et la routine de l’individu. Elle ajoute ensuite que le rôle du Sleep Therapist consiste à faire un diagnostic du sommeil à travers des tests neurophysiologiques, puis des interventions psychologiques adaptées pour le sommeil.

Avec l’historique complet du patient, le spécialiste du sommeil définit lequel des trois axes mentionnés plus haut contient le facteur déclencheur du problème. Suite à ce premier bilan, il demandera au patient de faire des tests sanguins afin d’approfondir les investigations autour de certains soucis de santé. Puis, il établira un plan d’intervention visant à changer les habitudes qui affectent le sommeil explique Dr Ridwana Timol. Elle ajoute que dans certains cas, des tests neurophysiologiques, notamment la polysomnographie, peuvent être indiqués. « Suite au diagnostic, le spécialiste suit le patient jusqu’au rétablissement de son sommeil », renchérit-elle.

Toutefois, Dr Ridwana Timol fait ressortir que bien qu’il y ait plusieurs médecins de différentes professions ou de diverses spécialisations médicales qui traitent les troubles du sommeil qui surviennent dans le contexte d’une consultation, il n’y a pas, à proprement parler de sleep therapists à Maurice. Elle ajoute qu’il y a plusieurs  interventions pour guérir les personnes affectées par le trouble du sommeil. Au niveau des tests de nuit en laboratoire, ils varient entre Rs 4 000 à Rs 33 000 et cela dépend de l’étude en question. « Il y a également des séances thérapeutiques qui visent à accompagner le patient et dont le montant équivaut à une heure de psychothérapie », indique-t-elle.

Symptômes d’une insomnie chronique

Selon la professionnelle de santé, l’insomnie devient chronique si elle dure plus de quatre semaines. Il y a aussi l’apnée de sommeil qui peut engendrer des difficultés dans la vie d’une personne. Si tel est le cas, cette dernière aura des pertes de mémoire et ressentira une grande fatigue malgré un nombre d’heures de sommeil raisonnable. De plus, cette personne risque de dormir au volant ou durant des réunions de travail, entre autres.

Quels traitements ?

« Nous traitons les insomnies, les apnées du sommeil, les troubles du sommeil liés à la dépression, à l’angoisse, à des évènements neurologiques, post-chirurgicaux ou à des changements hormonaux. Dépendant du trouble, nous utilisons la thérapie cognitive et comportementale de l’insomnie », indique Dr Ridwana Timol. Il y a les électroencéphalogrammes (EEG) et l’appareillage respiratoire pour les apnées et la psychoéducation pour la réhabilitation du sommeil des patients neurologiques.

Pourquoi est-il si important de rétablir le sommeil ?

En rétablissant le sommeil du patient, cela empêche le développement de troubles psychologiques qui peuvent survenir suite à une privation chronique de sommeil et améliore la qualité de vie des patients en restaurant sa vitalité dans la vie de tous les jours, en l’occurrence son efficacité au travail, son humeur et son seuil de tolérance pour le stress et la douleur. La spécialiste en neuropsychologie du sommeil profite pour rappeler que l’élimination d’un syndrome d’apnée prévient le vieillissement précoce, les accidents de voiture et de travail, l’obésité et le développement de maladies, telles que le diabète et les troubles cardiovasculaires.

En cas de non-traitement, quel est le danger ?

Si les troubles du sommeil ne sont pas traités, ils sont associés à des accidents, comme la perte de faculté cognitive telle que la mémoire, la concentration, le temps de réaction, le ralentissement du métabolisme, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, le développement de troubles psychiatriques, dont la dépression et l’angoisse. « Le vieillissement prématuré, la perte de motivation et de libido, la prise de poids et des vulnérabilités aux dépendances de substance et au stress en font partie », conclut-elle.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page