Grossesse/BébéSliderVaccinations

Vaccination de bébé : ce qu’il faut savoir

Les bébés sont très fragiles, surtout face aux maladies infantiles graves qui peuvent les toucher. Faire vacciner son bébé est donc une manière sûre et efficace de le protéger de ces maladies. Et avec la recrudescence de certaines maladies que l’on croyait disparues, il est important de faire le point sur la vaccination.

La vaccination est un moyen qui permet de stimuler le système immunitaire de l’organisme afin de favoriser la production d’anticorps. Ce sont ces anticorps qui vont protéger le bébé vacciné contre les maladies. C’est la raison pour laquelle il est important de maintenir le calendrier vaccinal de son bébé à jour et d’effectuer tous les rappels. En effet, les bébés non vaccinés ont plus de risques d’attraper des maladies et d’avoir un système immunitaire faible.

Que se passe-t-il lors de la vaccination ?

Lors de la vaccination, on injecte une partie d’un microbe (généralement atténué ou tué) pour que l’organisme apprenne à la reconnaître et à se défendre contre celui-ci. Ainsi, les anticorps développés restent en mémoire dans l’organisme et permettent à l’organisme de combattre le microbe le jour où il y aura exposition. Certains vaccins ne se font qu’une seule fois dans une vie, mais d’autres nécessitent des rappels.

Quant aux craintes d’infections après vaccination, il est important de savoir que lorsque le microbe injecté est atténué cela signifie que ce dernier est toujours vivant, mais qu’il est tellement faible qu’il ne peut pas provoquer d’infection.

D’autre part, l’OMS rappelle que l’allaitement maternel exclusif de bébé jusqu’à ses six mois, permet lui aussi de le protéger de maladies.

De quelles maladies les vaccins protègent-ils les bébés ?

Il est important que les bébés reçoivent tous les vaccins recommandés par le Ministère de la Santé et de la Qualité de la vie pour qu’ils soient protégés des maladies et restent en bonne santé.

Les vaccins en question protègent de la tuberculose, la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l’haemophilus influenzae de type B, l’hépatite B, la polio, la pneumonie, le rotavirus, la rougeole, les oreillons et la rubéole. Pour éviter qu’il y ait un vaccin pour chaque maladie, il existe des vaccins combinés qui permettent de se prémunir contre plusieurs maladies en un seul vaccin.

Chez les bébés, quelles sont les réactions possibles aux vaccins ?

Après un vaccin, le bébé peut ressentir une certaine sensibilité à l’endroit où il a été vacciné, notamment plusieurs heures après. Une rougeur et/ ou un gonflement peuvent également apparaître. Il arrive parfois que le gonflement s’étende, mais les cas restent rares. Une petite bosse peut également se former à l’endroit de la piqûre et rester pendant plusieurs semaines. On peut ainsi appliquer une compresse humide froide à l’endroit où a été effectué le vaccin.

Le bébé peut également avoir d’autres réactions telles que de l’irritabilité, des pleurs, de la somnolence ou encore des vomissements. En cas de fièvre de 38,5°C ou plus, on doit donner à son enfant un médicament contre la fièvre. Le Ministère de la Santé et de la Qualité de la vie indique que si cette dernière persiste au-delà de 48 heures, il est impératif d’aller consulter un médecin.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer