Actu SantéGrossesse/BébéLa femme enceinteSlider

Tout savoir sur l’infertilité

L’infertilité est l’incapacité d’un couple à concevoir un enfant après avoir essayé pendant plus d’une année. C’est un problème qui augmente d’année en année à Maurice.

Le Dr. Chandra Shekar Ramdaursingh, gynécologue, nous en dit un peu plus sur ce phénomène lors de la nouvelle édition du Doctor’s Chat, à la Fortis Clinique Darné.

Les causes de l’infertilité

Quand un couple est dans l’incapacité de concevoir, le problème peut soit venir de la femme, soit de l’homme, ou plus rarement des deux. Le gynécologue nous rappelle les principales causes d’infertilité chez l’homme, puis chez la femme. Pourtant, il existe des moyens pour la traiter, si la cause est identifiée.

  • Chez l’homme

40 % des infertilités dans un couple sont dues aux messieurs. Chez l’homme, la qualité du sperme est très importante s’il veut être en mesure de procréer. On considère que 60 % du sperme ne doit comporter aucune anomalie pour assurer la fertilité.

Souvent, les hommes refusent de faire des tests comme le spermogramme, car ils ne veulent pas être tenus responsables de l’infertilité de leur couple. Dans la plupart des cas, les problèmes de testicules sont à l’origine de l’infertilité.

Ils peuvent survenir à la suite d’un cancer des testicules, d’un traumatisme, de la varicocèle, de la malaria ou encore d’anticorps présents dans les testicules. Le tabac et l’alcool sont également néfastes sur la fécondité.

Puis, certains médicaments, comme ceux contre le diabète ou l’hypertension, peuvent eux aussi détériorer la qualité du sperme.

  • Chez la femme

Tout d’abord, il faut souligner qu’une femme est considérée comme infertile lorsqu’elle n’a pas ses règles pendant une année, après l’arrêt de sa contraception. D’autre part, le docteur tient à préciser que faire des fausses couches n’est pas synonyme d’infertilité.

Les problèmes de conception peuvent être liés aux ovaires, à un débalancement hormonal, à un problème de l’utérus, au diabète, à la thyroïde ou encore au stress. Comme les femmes ont un mode de vie de plus en plus rempli et stressant, leur fertilité se voit fortement diminuée.

De même, leur incapacité à concevoir peut se manifester à la suite d’une endométriose, d’un kyste ovarien ou d’infections. Si une femme constate des pertes blanches anormales, il ne faut pas les négliger et les traiter, car elles peuvent être le signe d’une infection.

Pour les éviter, le docteur recommande aux femmes de boire beaucoup d’eau, de porter des sous-vêtements en coton et qui ne sont pas trop serrés.

Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, les causes d’ordre psychologique sont de plus en plus fréquentes. Et puis, le surpoids, la vie sédentaire et les fast-foods sont tout aussi responsables de la diminution de la fertilité.

Diagnostic et traitement de l’infertilité

« On ne peut pas traiter l’infertilité en cherchant des réponses sur Internet », précise le gynécologue. Il faut consulter un médecin et identifier la cause du problème, car chaque individu est différent. Beaucoup de médecins prescrivent des médicaments aux femmes sans même connaître l’origine de l’infécondité.

Or, il est important de bien diagnostiquer les patients avant de leur prescrire un traitement. Aujourd’hui, avec toutes les avancées qui existent à Maurice, on est en mesure de traiter l’infertilité. Il est même très difficile de ne pas pouvoir tomber enceinte.

Enfin, le docteur conseille de ne pas reporter la naissance d’un enfant, car l’âge où l’on est le plus fécond se situe entre 20 et 25 ans. Après 30 ans, la fertilité diminue considérablement et plus encore après 40 ans.

Infertilité vs Stérilité

Il ne faut pas confondre infertilité avec stérilité. La stérilité est une incapacité définitive pour un couple de donner naissance à un enfant. En revanche, l’infertilité, si elle est traitée, n’empêche pas de pouvoir procréer.

Mots clés

Articles Liés

Close