Grossesse/BébéLe développement de l'enfantSlider

Parler aux bébés de manière lente et claire améliore le développement de leur langage

Une nouvelle étude américaine prouve que parler de manière claire, distincte et lente permet d’améliorer le développement du langage chez les enfants.

Les chercheurs appellent cette forme de langage “parentese” (parenté), il s’agit d’un langage avec beaucoup de voyelles et des intonations exagérées.

Le “parentese” ne correspond pas au langage “gaga” (mots et sons absurdes) que peuvent avoir certaines personnes. Il s’agit d’une réelle logique linguistique qui fait intervenir un discours entièrement grammatical avec des mots réels.

Une équipe de chercheurs de l’université de Washington s’est intéressée à un échantillon de 77 bébés âgés de six mois en début d’étude.

Pour cette étude, publiée dans le journal Developmental Science, les parents des 77 enfants ont été séparés en deux groupes distincts : le groupe contrôle, et le groupe coaching. Dans le groupe contrôle, le langage des parents et des enfants étaient simplement analysés durant 8 mois. Le groupe coaching recevait quant à eux deux sessions de coaching pour apprendre à parler le “parentese”. Une première session lorsque leur enfant avait 6 mois, puis une seconde à ses 10 mois.

A l’aide d’un enregistreur audio transmis par l’équipe de recherche, tous les parents avaient pour mission de réaliser la captation d’un week-end entier aux 10 et 14 mois de leur bébé, afin de découvrir son développement linguistique. L’enregistreur audio était alors attaché à leur enfant durant 48 heures, permettant aux chercheurs, lors de la réécoute, d’analyser leur langage, celui des parents, et leurs interactions.

Les chercheurs ont ensuite analysé les enregistrements, afin de découvrir la progression de l’apprentissage du langage en fonction de la façon dont les parents parlaient à leurs enfants.

Les chercheurs ont réalisé que les enfants dont les parents avaient été coaché babillaient en moyenne dans 43% des enregistrements analysés, contre 30% pour les enfants de parents qui n’avaient pas été coachés.

Les parents peuvent influencer directement les résultats scolaires de leurs enfants via le “parentese”, puisque les compétences linguistiques précoces sont des prédicteurs importants de l’apprentissage de la lecture.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer