AllaitementGrossesse/BébéSlider

[Journée mondiale du lait] Alimentation de bébé : lait maternel ou lait artificiel ?

Avoir un bébé en bonne santé est la préoccupation numéro un de tous les parents. Le lait joue un rôle essentiel dans la croissance du nourrisson. Alors lait maternel ou lait artificiel ? À l’occasion de la Journée mondiale du lait observée le 1er juin, le Dr Nauseen Kader, pédiatre, éclaire les futurs parents pour les aider à faire leur choix.

Une alimentation optimale est fondamentale pour le bien-être de l’enfant, de la naissance jusqu’à l’âge adulte. Pendant les 1 000 premiers jours de la vie, qui va de la conception aux deux premières années de l’enfant, l’alimentation peut avoir une influence positive sur leur développement.

Dr Nauseen Kader, pédiatre
Dr Nauseen Kader, pédiatre.

Le lait maternel, la meilleure source d’alimentation

« Le lait maternel est la meilleure source d’alimentation pour presque tous les bébés », souligne Dr Nauseen Kader. Selon les recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), les bébés devraient être exclusivement nourris au lait maternel jusqu’à l’âge de six mois pour qu’ensuite les aliments complémentaires puissent être introduits avec le lait maternel jusqu’à l’âge d’un ou plus. « Le lait maternel est préconisé aussi longtemps que la maman et l’enfant le souhaitent », ajoute la pédiatre.

De nombreuses études ont démontré que le lait maternel contenait une variété d’agents bioactifs agissant sur la fonction digestive et le système immunitaire ainsi que sur le développement du cerveau. De ce fait, le lait maternel est reconnu comme étant un fluide biologique requis pour la croissance de l’enfant. Récemment, d’autres études ont suggéré qu’il atténuait la programmation infantile des maladies métaboliques tardives, telles que l’obésité et le diabète de type 2.

En plus des bienfaits nutritionnels qu’il possède, l’allaitement est pratique et peu coûteux. C’est également un excellent moyen pour la mère et le bébé de partager une expérience unique. « Faire le choix d’allaiter ou non son enfant est une décision très personnelle, qui est souvent influencée par de nombreux facteurs. Dans certains cas, l’allaitement peut ne pas être possible, inadapté ou bien inadéquat, ce qui peut justifier une interruption ou un arrêt de celui-ci », explique le Dr Nauseen Kader.

Le lait artificiel

Les préparations pour nourrissons sont conçues de manière à être un substitut efficace de l’alimentation du nourrisson. Même si ces préparations ne sont pas identiques en tous points au lait maternel, tout est fait pour qu’elles se rapprochent le plus possible du profil nutritionnel du lait maternel pour la bonne croissance et le bon développement du nourrisson.

Le lait de vache ou encore le lait de soja constituent les deux bases les plus couramment utilisées. Ils sont ensuite complétés par d’autres ingrédients afin de ressembler à la composition du lait maternel et être bénéfiques pour la santé. Les préparations pour nourrissons contiennent ainsi du fer, des nucléotides et un mélange de bonnes graisses, telles que les acides gras de l’acide arachidonique (AA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). D’autres ingrédients comme les probiotiques et les composés produits par génie génétique peuvent également être ajoutés à la formule.

Comme chaque bébé est différent, chacun nécessite un type de lait. Les mamans doivent donc être vigilantes quant aux changements de formule, car ils peuvent provoquer des problèmes intestinaux et des douleurs chez les petits. Cependant, en prenant les précautions nécessaires et en écoutant les conseils du pédiatre, il est possible d’assurer une transition graduelle et harmonieuse pour l’alimentation des tout-petits.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page