Bien-ÊtreMédecines traditionnellesSlider

La médecine Unani : une approche holistique pour une meilleure santé

Outre l’ayurvéda, il existe plusieurs autres médecines traditionnelles, dont la médecine gréco-arabe : Unani. Pour faire découvrir cette médecine aux Mauriciens, le Dr Ghufran Ahmad, docteur en médecine unani de l’université d’Aligarh, en Inde était à Maurice. Il a animé plusieurs causeries et ateliers autour de l’île pour sensibiliser les Mauriciens sur cette approche holistique qui date de plusieurs millénaires.

Le Professeur Ghufran Ahmad.

Le Dr Ghufran Ahmad était l’invité de l’Islamic Medical and Allied Health Professional Association (IMAHPA). L’association souhaite faire connaître cette médecine au grand public et conscientiser les professionnels à adopter cette approche. « La médecine moderne peut être combinée avec l’unani pour une meilleure prévention de la santé, car la médecine unani est globale. Elle prévient les maladies et met l’accent sur les plantes thérapeutiques qui ont également des vertus curatives. Chaque plante a ainsi un effet précis sur la température du corps pour le soigner », explique le professeur.

En effet, selon lui, il existe environ 300 médicaments mentionnés dans la médecine unani et les soins curatifs proviennent principalement des plantes. « Certains des médicaments les plus courants et qui sont très bénéfiques pour la santé sont, entre autres, le safran et le cumin noir », fait comprendre le professeur, tout en précisant que plusieurs recherches sont effectuées pour reconnaître cette médecine qui a fait ses preuves.

La médecine unani est basée sur la théorie des quatre humeurs qui sont connues comme le « akhat ». Ils sont le sang, la bile jaune, la bile noire et le flegme. C’est la configuration de ces quatre humeurs qui détermine l’état de santé d’une personne. « On doit être attentionné à ces humeurs, puisqu’un déséquilibre de l’une d’entre d’elles peut provoquer des maladies. Aussi, en harmonisant tous les aspects, on arrive à prévenir les maladies en amont », souligne le Dr Ghufran Ahmad.

Mis à part le « akhat », six autres aspects sont pris en considération dans la médecine unani. Parmi, on retrouve les quatre éléments (le feu, l’air, l’eau et la terre). Ensuite, il y a les tempéraments : cholérique, mélancolique, flegmatique et sanguin. « Et il y a les membres du corps, notamment les organes, le cerveau, le foie et les gonades qui sont à observer de près pour bénéficier d’une bonne santé », ajoute-t-il. Pour ce qui est du diagnostic, il se fait souvent à travers la prise du pouls.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close