Bien-ÊtreMédecines traditionnellesSlider

Acupuncture : pour une meilleure circulation de l’énergie

L’acupuncture existe depuis la nuit des temps. Elle fait partie de la médecine traditionnelle chinoise et consiste en une stimulation de zones précises de l’épiderme avec de petites aiguilles.

De Chine à Maurice, le Dr Sifu Liang Dong Sheng, spécialiste de l’acupuncture, fait découvrir les bienfaits de cette médecine. Il était également l’invité de l’émission « Bien-Être » de Stéphanie Cerdor sur Radio Plus.

L’acupuncture est une médecine chinoise vieille de 5000 ans qui consiste à appliquer des aiguilles sur des points du corps appelés méridiens pour faire circuler l’énergie. L’acupuncture a sa propre logique de compréhension des maladies, sa propre conception de l’anatomie, de la physiologie et de la physiopathologie.

Le travail de l’acupuncteur consiste à recentrer les énergies du corps en utilisant cette méthode ancestrale. Il rééquilibre les « ruisseaux d’énergies ». « Souvent, une personne a des douleurs et d’autres problèmes de santé, quand il y a un blocage d’énergie, de sang ou encore de liquide dans le corps. Avec l’acupuncture, ce qui ne fonctionne pas est rétabli », explique le Dr Sifu Liang Dong Sheng.

Il ajoute que chaque point de l’acupuncture est relié à un organe, ce qui fait que chaque partie du corps peut être traitée. Parmi les problèmes qui peuvent être résolus par l’acupuncture, on retrouve la migraine et les maux de tête, le débalancement hormonal, les problèmes ligamentaires, articulaires et musculaires ainsi que les problèmes gynécologiques.

Remise en équilibre

Les tendinites peuvent aussi être soulagées, mais elles nécessitent plusieurs séances pour que la douleur disparaisse. Idem pour une cheville foulée et les maux de la grossesse. D’ailleurs, elle est recommandée aux femmes enceintes, dont les bébés se présentent en siège selon l’acupuncteur.

« On ne traite pas un symptôme, on traite un individu. On le fait en rétablissant un équilibre de fonctionnement du corps. Cette remise en équilibre a des vertus à la fois curatives et préventives. C’est là, la grande force de l’acupuncture », fait comprendre notre intervenant.

L’acupuncture peut aussi être un antistress pour ceux qui sont fatigués, débordés et surmenés. Par contre, plusieurs facteurs peuvent être un obstacle à l’efficacité de cette médecine douce. « Le mode de vie de la personne doit aussi être pris en considération. La personne qui fume aura besoin d’un peu plus de temps ou encore celui qui consomme de l’alcool excessivement », ajoute-t-il.

Certaines pathologies ne rentrent pas dans le champ de ce que l’acupuncture peut soigner : le cancer, par exemple. En revanche, elle est efficace dans la prévention des effets secondaires des chimiothérapies.

Quelles sont les contre-indications ?

Même si la médecine douce est sans risques, il y va de prendre quelques précautions et de bien se renseigner avant d’opter pour l’acupuncture. D’ailleurs, les personnes avec une santé très fragile doivent s’abstenir de cette médecine.

L’acupuncture n’est pas pour les enfants. En effet, selon le Dr Sifu Liang Dong Sheng, il est difficile de procéder à une séance d’acupuncture sur un enfant. « Il n’y a pas d’effets secondaires, mais les enfants en général ont peur de l’aiguille et ne se laisseront pas piquer.

Ensuite, il y a la peur à la vue du sang. Dans certains cas, s’il y a une inflammation de la peau, il se peut qu’il y ait un petit saignement et cela peut perturber un enfant », note-t-il.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer