BeautéSliderSoins du visage

Taches sur la peau | Le Dr Karishma Babajee-Deenoo : « Un avis médical est important avant tout traitement »

C’est un sujet qui intéresse. Les problèmes de pigmentation, faisant apparaître des taches sur la peau, touchent en effet de nombreux Mauriciens. Les causes et les traitements pour les soigner étaient au centre de l’intervention du Dr Karishma Babajee-Deenoo, dermatologue à Wellkin Hospital. Elle a animé, le vendredi 22 mai, une séance interactive en live sur la page Facebook de l’établissement. Cette initiative revient au groupe C-Care qui permet chaque semaine aux internautes d’avoir accès aux conseils de médecins spécialistes tout en leur permettant de poser leurs questions en direct.

Dr Karishma Babajee Deenoo
Dr Karishma Babajee Deenoo.

Les problèmes de pigmentation sont classés en trois grandes catégories : l’hypopigmentation, la dépigmentation et l’hyperpigmentation. « L’hypopigmentation se reconnait par la formation de taches pales, ayant souvent pour origine une mycose. La dépigmentation, elle, se traduit par la perte de mélanine, provoquée par des maladies telles que le vitiligo.

Enfin, l’hyperpigmentation, à l’inverse, se traduit par des taches plus foncées sur la peau provenant d’une surproduction de mélanine occasionnée par bon nombre de facteurs, notamment la surexposition aux rayons UV, la génétique, et les hormones. D’autres formes d’hyperpigmentation, plus facilement réversibles, incluent les réactions post-inflammatoires à l’acné ou celles liées à d’autres dermatoses spécifiques », explique le Dr Karishma.

La dermatologue est revenue en détail sur les différents traitements aujourd’hui disponibles, en commençant par les crèmes de dépigmentation. Celles-ci qui peuvent contenir un ou plusieurs agents dépigmentant et d’autres produits exfoliants qui favorisent la régénération de la peau, tout en éliminant des couches superficielles. Cette action combinée a pour résultat de rendre les taches de moins en moins visibles. Ces crèmes, toutefois, doivent être utilisées avec précaution, a prévenu la professionnelle de santé.

« Il existe beaucoup de produits de dépigmentation sur le marché, le plus commun étant l’hydroquinone. Cet agent est interdit dans certains pays car un abus peut créer des effets néfastes sur la peau. Mais tout dépend de sa concentration dans la crème utilisée ainsi que de la durée du traitement, d’où l’importance de toujours avoir un avis médical avant d’essayer un tel soin en comparaison à d’autres ingrédients plus stables présents dans divers produits de beauté comme la niacinamide », a souligné la dermatologue.

Le peeling chimique est aussi une solution très efficace. Mais qu’il soit superficiel pour donner un coup d’éclat à la peau, moyen ou profond pour éliminer les taches, le Dr Deenoo a encore une fois souligné qu’il était crucial de s’en remettre à un professionnel pour de tels traitements. Enfin, l’experte a présenté quelques soins au laser. Il s’agit d’une avancée technologique redoutable qui, dépendant de son type et de son utilisation, peut discipliner les cellules responsables de la pigmentation. Cette technique peut aussi aider à résoudre un problème de pilosité indésirable, réduire les excroissances de peau, ou faire disparaître des cicatrices en resurfaçant la peau.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer