Allo DocteurSlider

Soins prénatals : Une grossesse se prépare au moins trois mois en amont

Écoutez cet article

Les soins pendant la grossesse jusqu’à l’accouchement sont cruciaux pour la bonne santé du bébé et de la maman. Pour en parler, Dr Tavisha Gunness, Sexual and Reproductive Health Coordinator au ministère de la Santé, était sur le plateau d’Allô Docteur, sur Radio Plus, le mardi 14 juin.

Selon un communiqué du ministère de la Santé dédié au taux de natalité à Maurice, le pays a enregistré 12 554 naissances en 2020. Il y a eu une légère hausse en 2021, ce qui est un bon signe, a indiqué Dr Tavisha Gunness, car à Maurice, la population est vieillissante. En ce qu’il s’agit de l’arrivée d’un bébé, elle fait remarquer que c’est un événement qui se prépare. « Il s’agit de soins préconceptionnels où il est question de préparation de la maman ou du couple avant la conception de l’enfant. Cette étape est très importante, car on estime que 50 % des grossesses ne sont pas planifiées », a fait remarquer la Sexual and Reproductive Health Coordinator au ministère de la Santé.

L’approche souhaitée est que chaque famille planifie l’arrivée du bébé. « Ainsi, cela va aider la famille, surtout la maman, d’adopter les bonnes habitudes et d’éliminer les mauvaises habitudes également », a expliqué la doctoresse. Selon elle, c’est la responsabilité des parents de prendre toutes les précautions nécessaires pour que la grossesse se déroule en toute sécurité. Cette phase débute au moins trois mois avant la conception du bébé, a-t-elle précisé.

D’ailleurs, tous les dispensaires et les mediclinics de l’île disposent des soins de préconception à travers le « Preconception Care Clinic ». « La femme désireuse d’avoir un enfant peut s’y rendre seule ou accompagnée. Toutefois, on conseille à son conjoint de l’accompagner, car ce dernier aura également un rôle à jouer. On va donc aussi lui prodiguer des conseils », a précisé l’invitée de l’émission.  Ensuite, un suivi sera fait. Cela va d’abord commencer par un bilan médical pour savoir si la femme est en bonne santé. Une fois son historique effectué, elle sera emmenée à faire un test sanguin pour évaluer son taux d’hémoglobine. Il s’agit d’un marqueur important à suivre avant et durant la grossesse, a indiqué Dr Tavisha Gunness.

À travers ce suivi, la femme aura des conseils sur son alimentation et des activités physiques à faire. « On accompagnera la future maman afin de mieux l’orienter sur une grossesse saine. Si elle fume ou boit, on va la conseiller d’arrêter. Elle sera aussi guidée sur la prise de certains médicaments », a ajouté la doctoresse. Ce service gratuit est disponible depuis novembre 2021 et permet d’avoir un bon suivi tout au long de la grossesse. Au-delà de la préparation à la conception, il est recommandé de se rendre dans un centre de santé dès qu’une femme a un test de grossesse positif. « Le plus tôt elle commence les soins prénatals, le mieux c’est, car cela va l’aider à être en bonne santé », a fait comprendre la doctoresse.

La future maman sera mise en contact avec une sage-femme et des bilans sanguins seront effectués. Elle aura aussi une prescription de vitamines à prendre. « Cependant, il est malheureux de constater que de nombreuses femmes ne viennent pas avant le premier trimestre de grossesse, alors que ce sont les premiers mois les plus importants, car c’est à ce moment-là que le fœtus se développe », a précisé le médecin. Elle sera ensuite suivie chaque mois afin de bien vérifier les différents paramètres nécessaires, dont sa tension artérielle et son taux de glycémie afin de prévenir le diabète gestationnel. « Des échographies sont également faites pour mieux comprendre le développement du bébé », a-t-elle indiqué.

L’importance de l’acide folique avant et pendant la grossesse

Une des vitamines les plus importantes pendant la grossesse est l’acide folique, a fait comprendre Dr Tavisha Gunness. « Elle va aider à limiter les malformations, surtout au niveau de la colonne vertébrale et neurologique », a-t-elle fait ressortir. Cette vitamine est à prendre tous les jours. De plus, elle recommande également la prise de l’acide folique trois mois avant la grossesse, c’est-à-dire, durant la phase de préconception.

Les recommandations de l’OMS

  • Le modèle de soins prénatals de l’OMS préconise au moins huit consultations pour faire baisser la mortalité périnatale et offrir aux femmes des soins de meilleure qualité.
  • On trouve des conseils sur l’alimentation saine et la pratique d’exercice physique pendant la grossesse.
  • Une supplémentation quotidienne en fer et en acide folique, par voie orale, est recommandée à raison de 30 mg à 60 mg de fer élémentaire et de 400 µg (0,4 mg) d’acide folique pour les femmes enceintes afin de prévenir l’anémie, la septicémie puerpérale et les naissances prématurées.
  • La vaccination antitétanique est recommandée, selon le statut vaccinal de la femme enceinte, afin d’éviter que le tétanos n’entraîne le décès du nouveau-né.
  • Une échographie avant la 24e semaine de grossesse est recommandée afin d’estimer l’âge gestationnel de l’enfant, d’améliorer la détection des anomalies fœtales et des grossesses multiples, de réduire le nombre d’accouchements provoqués en cas de grossesse prolongée et d’améliorer l’expérience des femmes.
  • Les soignants devraient, le plus tôt possible au cours de la grossesse et à chaque consultation prénatale, interroger toutes les femmes enceintes sur leur consommation (passée et actuelle) d’alcool et d’autres substances.
Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page