[pro_ad_display_adzone id="1515"]
Allo DocteurSlider

Les jeunes de plus en plus touchés par la perte de l’audition

Les jeunes sont de plus en plus concernés par la perte de l’audition en raison de l’exposition prolongée au bruit, mais pas que. Il faut aussi considérer l’âge et les infections. C’est ce qu’a expliqué le Dr Dawood Oaris, spécialiste en ENT à la clinique Chisty Shifa. Il était l’invité de l’émission Allô docteur de Radio Plus.

Les causes de la perte de l’audition sont multiples. Tout d’abord, il faut bien comprendre que l’appareil auditif comporte trois parties : oreille externe, moyenne et interne. C’est ce qu’a expliqué le Dr Dawood Oaris, spécialiste en otorhinolaryngologie (ORL ou ENT en anglais) à la Chisty Shifa Clinic. Il était l’invité de Caroline et Jean-Marie lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus.

Le médecin a expliqué que l’oreille externe est constituée du pavillon qui comprend le conduit auditif externe et qui mène vers le tympan. Il y a aussi l’oreille moyenne et la partie comprise entre l’oreille externe et interne et qui est reliée au nez. Puis, il y a l’oreille interne qui est elle-même divisée en deux parties : une pour l’audition et l’autre pour l’équilibre.

Mais à chaque niveau de l’oreille, une personne peut avoir des problèmes qui peuvent entraîner une perte de l’audition. Cela peut être une maladie de l’oreille externe causée par une accumulation de cire, un objet qui a endommagé l’oreille ou à n’importe quelle maladie également qui bouche l’oreille comme un champignon.
Idem en ce qui concerne l’oreille moyenne. Si le tube auditif (trompe d’Eustache) est bouché ou en raison d’une perforation ou d’autres problèmes, comme des infections dans l’oreille moyenne, cela risque aussi d’entraîner une baisse de l’audition. La perforation peut survenir à la suite d’un traumatisme ou d’une infection à l’oreille moyenne avec du pus. Cela casse le tambour de l’oreille et il y a une perforation et l’oreille va couler. Une perforation peut être temporaire à la suite d’une infection, mais elle peut durer longtemps également.

Perte de l’audition

Si le traitement est fait rapidement, il est possible de contrôler l’infection et le trou va se boucher de lui-même. Au cas contraire, il y aura une cicatrice qui ne va jamais se boucher et cela va continuer à couler et entraîner d’autres complications.

La perte de l’audition peut survenir chez les enfants suite à une accumulation du liquide de viscosité dans l’oreille moyenne, en raison d’une grippe, d’un rhume et d’une infection qui a été mal traitée. Selon le Dr Dawood Oaris qui était au micro de Caroline et Jean-Marie, l’oreille moyenne contient de l’air, qui, quand il est remplacé par le liquide de viscosité variable, entraîne une baisse de l’ouïe chez les enfants. Cela en raison de la présence de l’otite séromuqueuse ou « glue ear ».

Chez les adultes, il y a la cire ou cérumen qui peut bloquer le tube auditif. Il peut y avoir une perforation au niveau de l’oreille moyenne, qui peut engendrer un écoulement dans l’oreille et un trou dans le tambour de l’oreille avec des complications avec une baisse de l’audition.

Et pour l’oreille interne : l’âge, exposition à des bruits assourdissants dans la vie quotidienne et professionnelle. Il n’y a pas de remède, mais il y a des choses qui peuvent être faites pour prévenir ou empêcher une détérioration.

« En résumé, le son passe par l’oreille externe, il touche le tympan qui va alors vibrer et il y a des os qui transmettent le son à l’oreille interne. S’il y a un problème ou une obstruction à n’importe quel niveau, l’ouïe ne sera pas parfaite », a expliqué le Dr Oaris. Ce dernier a également aussi ajouté qu’en cas de problèmes à l’oreille moyenne, il est possible de traiter et d’apporter des corrections. Cependant, tel n’est pas le cas quand il s’agit de l’oreille interne. Bien souvent cela peut causer une perte de l’audition temporaire ou permanente, mais elle est souvent imperceptible jusqu’à percevoir un bourdonnement.

Exposition prolongée

Chez les enfants, les jeunes et les adultes, une exposition prolongée à un même niveau de son régulièrement peut engendrer une perte de l’audition, comme le fait d’écouter de la musique avec des écouteurs et avec le volume poussé à fond, le bruit d’un moteur, d’un marteau piqueur, ou autres. Selon le Dr Oaris, il y a différentes écoles de pensées concernant l’exposition au bruit qu’il soit professionnel ou récréatif.

Il a ajouté que les oreilles sont habituées avec les 60 décibels qui sont le bruit d’une conversation normale. Mais quand c’est plus fort, cela commence à affecter les oreilles surtout si le niveau reste élevé de manière continue. Cependant, cela dépend aussi de l’intensité et le temps passé à entendre la même intensité de bruit.

Une école de pensée considère qu’un bruit de plus de 70 décibels est tolérable pendant 8 heures. Selon lui l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il faut prendre certaines précautions à partir de 70 décibels et recommande une exposition de pas plus d’une heure à plus de 70 à 80 décibels, car les oreilles risquent d’être affectées, a-t-il expliqué.

Pas de coton-tige

Un excès d’hygiène peut nuire à la santé des oreilles. Tel est l’avis du Dr Dawood Oaris. Selon lui nombreux sont ceux qui introduisent différents objets dans leurs oreilles en vue de les nettoyer. « Les oreilles se nettoient naturellement », a-t-il fait ressortir. Pour lui, les cotons-tiges devraient être bannis, car il est possible de se blesser avec, ce qui risque de causer des infections. En sus de cela, au lieu de retirer la saleté et l’excès de cérumen, on ne fait que les repousser au fond a-t-il soutenu. Même l’auriculaire (le petit doigt) ne devrait pas être utilisé pour se gratter l’oreille. Et s’il y a de l’eau dans l’oreille, le mieux c’est de laisser sécher naturellement et se contenter d’essuyer l’oreille externe.

Gare aux décibels

Une exposition prolongée au bruit peut endommager l’oreille interne. Perdre le décibel ne veut pas dire qu’on entend moins. Le décibel (DB) est en fait une mesure de l’intensité du bruit.

À titre indicatif :

0 décibel : absence de bruit dans une pièce vide par exemple.
40 dB : bruit ambiant d’une bibliothèque
60 : niveau de son d’une conversation entre deux personnes
85 dB : c’est le niveau de son d’un mixeur ou d’une perceuse
100 dB : bruit que fait la sirène d’une alarme
110 dB : le niveau de son lors d’un concert
130 dB : le niveau de bruit d’un avion qui décolle quand on est à proximité
140 dB : l’oreille commence à faire mal en raison du niveau de bruit.
150 dB : le bruit des pétarades par exemple

Selon le Dr Oaris, entre 5 à 10 dB, le bruit n’est pas deux fois plus fort, mais jusqu’à 10 fois supérieur. Pour chaque 3 dB, le son est doublé et il augmente de façon exponentielle à chaque fois.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer