Allo DocteurSlider

Le sport c’est la santé

Le sport c’est la santé. Mais ne pas bien se préparer avant la pratique d’une activité sportive peut engendrer des conséquences fâcheuses. Il en est de même d’une mauvaise alimentation. C’est ce qu’on fait comprendre les invités de Caroline et Jean-Marie lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus.

Dr Nunraj Dhawal, médecin du sport

« Le sport est le meilleur médicament » selon le Dr Nunraj Dhawal, médecin du sport. « Les Mauriciens sont de plus en plus nombreux à pratiquer le sport en salle qui n’est plus réservé qu’aux hommes », a affirmé le coach sportif Shane Li. « La pratique du sport est un élément d’une vie saine et équilibrée qui comprend une bonne alimentation, l’activité physique et le repos ». Ils étaient les invités de Caroline et Jean-Marie lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus.

Avant de s’engager dans une activité ou compétition sportive, il est important d’avoir un bilan de santé afin d’évaluer son niveau de condition physique, a souligné le médecin du sport. En cas de maladie cardiovasculaire ou d’obésité, il est possible d’adapter la pratique sportive selon les conditions physiques de la personne, dit-il.
Mais en dehors de la pratique d’un sport qui se fait dans un cadre structuré, il a précisé que la pratique d’une activité physique est tout aussi importante. Cela peut se faire que ce soit à la maison ou au bureau, à tout moment pour décompresser ou se relaxer. « Il est important au travail de faire des pauses ergonomiques chaque cinq minutes afin d’éviter certains désagréments telles les douleurs lombaires ou autre », a dit le Dr Dhawal. À la maison, cela peut se faire en musique tout en préparant le repas, selon lui. Il a également fait ressortir que la pratique du sport peut commencer dès l’âge de trois ans. Mais à Maurice c’est vers l’âge de six ou sept ans que les enfants commencent à pratiquer le sport, selon la tendance.

Le coach sportif a expliqué pour sa part qu’il y a des activités adaptées pour les adolescents en salle, par exemple pour ceux qui veulent perdre du poids. Selon son constat, certains jeunes manquent de coordination dans leurs mouvements, car ils passent davantage de temps les yeux rivés sur un écran et sur les réseaux sociaux au lieu de pratiquer une activité en plein air. Ce qui contraste aux jeunes d’autrefois, ont fait remarqué le Dr Dhawal et Shane Li. Selon eux, il faut, de nos jours, « obliger » un jeune à aller pratiquer une activité en plein air, alors que plusieurs années de cela, il fallait beaucoup insister auprès des enfants pour qu’ils cessent de jouer dans la cour. Ce qui a fait dire à la diététicienne Yovanee Veerapen que l’exemple vient d’en haut.

Pour elle, les parents devraient d’abord eux-mêmes commencer par pratiquer un sport afin de pouvoir inciter leurs enfants à en faire autant et ainsi devenir une affaire familiale en sus des bienfaits que procure ce type d’activités. Selon le coach sport et le médecin du sport, la pratique d’une activité physique ou d’un sport permet de développer ses aptitudes mentales et physiques et bien canaliser son énergie. Ils ont aussi souligné qu’il est indispensable de porter des chaussures et des équipements adaptés pour une meilleure tenue de la colonne vertébrale, pour prévenir des blessures et pour un meilleur confort.

Echauffement

 

Shane Li, coach sportif

Le sport ne peut se pratiquer sans s’être échauffé au préalable, ont fait ressortir le Dr Dhawal et Shane Li. Selon lui, cela doit se faire 20 à 30 minutes avant le début de la course pour augmenter le rythme cardiaque et la mobilité. Cela permet de préparer le corps à l’effort pour prévenir les blessures musculaires. La préparation doit être adéquate, a ajouté le médecin du sport, qui a fait ressortir qu’une course de 10 km est à la portée de toute personne en bonne condition physique. « Il n’y a pas lieu d’être un grand sportif. On peut courir à son rythme ou marcher », a-t-il fait ressortir. Mais il est aussi important de faire un bilan de santé et s’assurer qu’on n’a pas de problèmes cardiaques.

Bonne alimentation

 

Yovanee Veerapen, diététicienne

Pratiquer un sport ou une activité physique c’est bien, mais le faire tout en ayant une bonne alimentation c’est mieux. C’est ce qu’a fait comprendre la diététicienne Yovanee Veerapen. Elle a fait ressortir que le type d’alimentation varie selon le sport pratiqué et qu’il n’y a pas de standard. « Le principe de base c’est de prendre ses trois repas équilibrés trois fois par jour pour avoir la quantité de nutriments nécessaire », a-t-elle souligné. La diététicienne a fait ressortir que le corps a besoin d’énergie quand on pratique une activité physique ou un sport. Il faut ainsi avoir suffisamment d’apport en glucose afin de pouvoir soutenir l’activité. Bien manger aide non seulement à bien préparer les muscles aux efforts qu’ils auront à fournir, mais aussi pour pouvoir récupérer convenablement par la suite. Manger permet également d’éviter les troubles digestifs et d’avoir des carences en minéraux.

Avant la pratique d’une activité physique, il est important de consommer des féculents et d’éviter les aliments céréaliers qui sont riches en fibres ainsi que des légumes et fruits à fibre durs qui sont peu digestes. Les aliments riches en matières grasses comme les fritures sont aussi proscrits car ils peuvent entraîner un débalancement du système digestif. Il faut aussi faire attention aux grains secs. Les aliments faciles à digérer comme les bananes, pommes, poires cuits en comporte et des fruits secs sont à privilégier. Consommer suffisamment d’eau est indispensable également. Selon la diététicienne, prendre d’autres types de boissons est obsolète quand il y a une bonne alimentation.

Cependant, avant une compétition, une eau riche en minérales ou une boisson énergétique peut booster l’organisme. Mais cela doit être avec modération. Et avant de participer à l’activité, il faut prendre le dernier repas trois heures avant la compétition tout en ayant sous la main des encas ou des rations d’attente comme des barres de céréales, des fruits, du jus de raisin qui sont des aliments riches en sucre et qui vont donner de l’énergie pendant la course. L’eau reste aussi une boisson indispensable afin d’éviter la déshydratation qui, même minime, peut occasionner des blessures pendant la course. Ajouter des électrolytes dans l’eau peut s’avérer payante également pour mieux récupérer par la suite, tout comme consommer des barres de céréales et des produits laitiers à la fin de la course.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer