Allo DocteurSlider

L’artère bouchée au pied doit être traitée promptement

Tel un tuyau galvanisé qui peut se boucher en raison de la rouille, il en est de même pour nos artères. Elles peuvent s’obstruer à cause de plusieurs facteurs, réduire la bonne circulation du sang et provoquant ainsi un ulcère qui, sans traitement, peut engendrer une gangrène, voire une amputation du membre quand cela concerne l’insuffisance artérielle des membres inférieurs.

L’insuffisance artérielle des membres inférieurs, ou tout simplement l’artère bouchée du pied, est une maladie assez commune. Au micro de Caroline et Jean-Marie, lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus, le Dr Ashley Chineah, radiologue interventionnel qui exerce dans le privé, a expliqué : « À Maurice, la cause principale de l’artère bouchée, c’est un diabète mal contrôlé mais il y a aussi le tabagisme, l’hypertension, le cholestérol (avec une accumulation de graisse sur la paroi des artères) ou encore des maladies inflammatoires.

Dans certains cas, la maladie est héréditaire. L’artère bouchée est une maladie de la paroi de l’artère. C’est comme un tuyau rouillé qui a durci dans le temps. » Selon le médecin, l’artère bouchée peut être liée à la maladie des tissus élastiques, la prise de certains médicaments (drogues synthétiques, cocaïne, etc.), un accident ou à la suite d’un trauma. La pathologie est aussi présente chez les gros fumeurs. « Il y a aussi le diabète mal contrôlé et l’hypertension et le tabagisme. » Le Dr Chineah a ajouté que les artères bouchées du pied sont un problème de circulation du sang et de nutriments qui alimentent le pied qui permet à chaque individu de marcher et de faire ses activités.

Dr Ashley Chineah.
Dr Ashley Chineah.

«Quand les parois s’épaississent graduellement, cela diminue le flot de la circulation du sang et bouchent l’artère. Cela peut avoir lieu dans n’importe quelle partie du corps, notamment dans le cœur qui souffre alors d’une insuffisance cardiaque ou dans la tête, ce qui provoque une attaque cérébrale. » L’insuffisance artérielle des membres inférieurs ne doit pas être confondue avec les varices qui concernent les veines. Cependant, il y a un lien avec l’artère bouchée et l’ulcère. « Si, avec le temps l’artère est bouchée, le pied va manquer de sang et changer de couleur, précise le spécialiste. Ce qui va provoquer des douleurs aux pieds et des ulcères qui, à la longue, peuvent générer une gangrène qui risque de nécessiter une amputation. »

Symptômes

L’artère bouchée est une maladie silencieuse qui peut survenir subitement avec le temps. Elle se manifeste par des douleurs dans les pieds quand on marche et qui disparaissent quand on arrête de marcher. Mais au fur et à mesure que la maladie évolue, la douleur sera présente même au repos. Il ajoute : « Ce sont des douleurs aiguës, persistantes et invalidantes. Si au départ la personne pourra parcourir cent mètres, ce sera de moins en moins par la suite. Toutefois, il y a des moyens pour soulager temporairement la douleur, mais il faut aussi contrôler son diabète et arrêter la cigarette si on est fumeur. Il faut également contrôler son poids. Cette maladie nécessite une prise en charge multidisciplinaire (spécialiste en médecine interne, diabétologue ou endocrinologue, médecin généraliste, cardiologue ou neurologue si on a un problème cardiaque ou neurologique). » Le radiologue interventionnel a aussi fait ressortir qu’il faut agir promptement dès les premiers signes.

Traitements

« Il est important de s’inquiéter de l’apparition de ces symptômes, car à la longue et s’il n’y a aucun traitement, cela peut résulter en une amputation, surtout chez les diabétiques », a-t-il fait comprendre. Le diagnostic est assez simple et consiste à faire un bilan de la pression artérielle dans le bras et dans le pied. « Si c’est anormal, il faut faire une échographie doppler (examen ultrasonographique par effet Doppler) pour les artères afin de vérifier si elles sont bouchées et à quel niveau. Si cela s’avère nécessaire, un angio-scanner ou une Imagerie à résonnance magnétique (IRM) est aussi effectuée pour planifier les traitements et détecter d’autres maladies associées. »

Avec l’avancée de la technologie dans le domaine médical, le traitement peut se faire en ambulatoire avec la technique mini-invasive avec de petites aiguilles et une petite incision pour passer un cathéter. Cela ne nécessite pas une hospitalisation et la récupération est rapide, selon le Dr Chineah. Dans certains cas, la prise de certains médicaments pour fluidifier le sang est proposée. Si cela ne marche pas, il y a également le traitement chirurgical, le placement d’un ballon dans l’artère ou une dérivation (by-pass) est effectué.

« La technique qui est la plus utilisée actuellement est le placement d’un ballon pour ouvrir l’artère ou encore le ‘stent’ », a expliqué le radiologue interventionnel. Afin de prévenir et de limiter les conséquences de l’insuffisance artérielle des membres inférieurs, il est important de bien contrôler son taux de glycémie si on est atteint du diabète. Il faut avoir une bonne hygiène de vie et pratiquer une activité physique régulièrement, a fait comprendre le spécialiste. Des traitements endovasculaires sont proposés quand tous les autres n’ont pas donné les résultats escomptés, mais cela dépend de l’état de santé du patient et s’il ne souffre pas d’autres maladies.

Conférence sur la radiologie interventionnelle

En marge de la Journée internationale de la radiologie, observée le 8 novembre, une conférence internationale sur la radiologie interventionnelle s’est tenue pour la première fois à Maurice. C’était le dimanche 10 novembre à Balaclava. À cette occasion, les possibilités de traitements à travers l’imagerie médicale (CT-Scan, IRM etc.) ont été mises en exergue à travers les techniques modernes que proposent les nouvelles technologies.

La conférence a vu ainsi la participation de professionnels locaux et internationaux qui vont partager leurs connaissances des dernières avancées technologiques dans le domaine médical et faire mieux connaître la radiologie interventionnelle et les divers types de maladies qu’il est possible de traiter à travers cette technique. Selon le Dr Chineah, la radiologie interventionnelle peut traiter des maladies de la tête aux pieds.

Parmi, on retrouve l’anévrisme, l’artère bouchée ou éclatée dans la tête, la tumeur dans la tyroïde, la tumeur bénigne au sein, le saignement ou de l’eau dans les poumons, la tumeur ou le cancer du foie, l’urètre, les intestins et artères bouchées dans les reins, l’embolisation de l’utérus pour éviter une hystérectomie, l’embolisation de la prostate pour diminuer sa taille, les artères des pieds et des veines de varices. Toutes ces pathologies utilisent ainsi l’imagerie, non seulement pour voir à l’intérieur du corps mais pour traiter certaines maladies sans grandes incisions, évitant ainsi l’anesthésie générale et de longues hospitalisations.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer