Allo Docteur

[Allô Docteur] Sédentarité : Seuls 23 % des Mauriciens font une activité physique régulière

Écoutez cet article

Quel est le rôle de l’activité physique et comment rester en bonne santé en faisant du sport ? Tel est le thème abordé dans l’émission Allô Docteur du mardi 14 septembre sur Radio Plus. Pour en parler, le Dr Bernard Baptiste, médecin généraliste et spécialiste en médecine du sport, était sur le plateau.

Dr Bernard Baptiste, médecin généraliste et spécialiste en médecine du sport
Dr Bernard Baptiste, médecin généraliste et spécialiste en médecine du sport

D’après des études effectuées dans le passé, peu de Mauriciens s’adonnent à une activité sportive. Cette situation se reflète dans la typographie des morbidités les plus récurrentes au pays, notamment le diabète et les autres maladies non transmissibles. Ces dernières sont étroitement liées à la sédentarité. C’est ce qu’a indiqué Dr Bernard Baptiste.

Cependant, il fait un autre constat : les choses ont commencé à changer depuis la pandémie de Covid-19. « On voit de plus en plus les gens faire de la marche en bordure de route et c’est très bien. Les dernières études n’ont pas été encore publiées, mais, à mon avis, elles vont refléter ce changement », ajoute-t-il. Selon le National Non Communicable Disease Survey de 2015, 23 % de la population pratique une activité physique régulière à Maurice. Ensuite, en 2018, le Mauritius Sports Council et Active Mauritius a refait une étude, notamment la National Sport & Activity Survey et les chiffres ont corroboré avec ceux du ministère de la Santé.

150 minutes de sport

Toujours, selon cette étude, 14 % de la population respecte les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notamment la pratique d’au moins 150 minutes de sport modéré par semaine. Ce sondage a aussi révélé que 8 % des Mauriciens sont semi-actifs. « Cela concerne, par exemple les Mauriciens qui jouent au football uniquement le dimanche », fait ressortir le médecin. Ce dernier indique que le Mauritius Sport Council et le ministère de la Jeunesse et des Sports travaillent sur un plan d’action. Le but est d’inciter au moins 35 % de la population de pratiquer une activité physique régulière. « Ce chiffre est ambitieux, mais même si on arrive à l’atteindre, on sera toujours loin derrière les pays qui ont le même GDP que nous, à savoir Mozambique (85 %), Seychelles (72 %) et Uganda (85 %).

Pourquoi les Mauriciens sont-ils sédentaires ? L’invité de l’émission pense qu’ils n’ont pas l’habitude d’inclure une activité physique dans leur quotidien. « Durant l’étude, on a remarqué que les enfants de 5 à 17 ans sont actifs. Mais une fois arrivés à l’âge de 17 ans, ils font moins de sport, surtout chez les filles. On constate que leurs études prennent le dessus, et par la suite, ils se focalisent sur leur carrière et leur famille. C’est ainsi que le sport n’est plus une priorité », souligne le médecin.

Certes, au niveau du Mauritius Sports Council, il y a une campagne pour démontrer les bienfaits holistiques du sport. Cependant, pour bénéficier de ses avantages, il faut le pratiquer continuellement, en l’occurrence au moins trois fois par semaine, notamment un jour sur deux. « La majorité des bénéfices dure environ 48 heures après l’effort. C’est pourquoi il faut être régulier pour avoir des résultats », ajoute-t-il.

World Walking Day, le 3 octobre

Dr Bernard Baptiste fait remarquer que les infrastructures sportives ne manquent pas. « Mais au-delà de ces infrastructures, nous avons également 330 kilomètres de plage autour de nous. Il suffit de pouvoir en profiter », estime-t-il, tout en précisant que l’activité physique peut commencer avec de la marche.

D’ailleurs, dans le cadre du World Walking Day qui sera observé le 3 octobre, le médecin met l’emphase sur les bénéfices de la marche. « C’est une activité très simple à faire. De plus, elle ne nécessite aucun investissement. Il suffit d’une simple paire de savates si on marche sur la plage qui est accessible à tous. Idem pour les sites de randonnée à l’intérieur de l’île. Tout le monde peut la pratiquer la marche. « Je conseille donc aux accros du canapé (potato couch) de commencer par la marche pour lutter contre la sédentarité et devenir plus actifs, car c’est l’activité la plus sûre », dit-il.

Le programme « Exercise at workplace »

« Au Mauritius Sports Council, nous avons un programme intitulé Exercise at Workplace que nous voulons faire connaître aux entreprises. Il est possible d’inclure une activité physique dans sa journée au travail. Il suffit d’y consacrer une heure ou seulement 30 minutes », estime le médecin. Ce dernier explique qu’au niveau des infrastructures, cela peut paraître compliqué de faire du sport sur son lieu de travail, mais tel n’est pas le cas. Il suffit  d’adapter l’environnement.

« Une réunion peut se faire debout ou encore les ateliers peuvent être repensés. Demandez à vos employés de venir en tenue de sport au lieu d’une tenue formelle et de faire des pauses pour s’activer tout au long de l’atelier », propose-t-il. Le Dr Baptiste fait ressortir qu’en faisant du sport, on arrive à travailler mieux (meilleure productivité), car l’activité physique fait baisser le niveau de cortisol dans le corps et réduit donc le stress. Ensuite, en faisant de l’exercice, le cerveau a plus d’oxygène et un cerveau bien oxygéné fonctionne mieux », conclut-il.

Allô Docteur sur Radio Plus, chaque mardi à 9h00

C’est le rendez-vous de chaque mardi sur les ondes de Radio Plus. Allô Docteur, émission spéciale dédiée à la santé, fait un focus sur une thématique différente chaque semaine, de 9h00 à 10h00. Les auditeurs peuvent également participer à l’émission en appelant sur le 208 4999 ou le 208 5999. De plus, les internautes ont la possibilité de suivre l’émission en Facebook Live sur la page defimedia.info et défisanté.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page