Allo DocteurSlider

[Allô Docteur] Maladies cardiovasculaires : La réhabilitation essentielle pour une reprise à la vie normale

Observée le mardi 29 septembre, la Journée mondiale du cœur était l’occasion de parler de l’importance d’une bonne santé cardiaque pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires. Le Dr Seewoosagur Mahatikesvar Ramburn, cardiologue, était l’invité de l’émission Allô Docteur pour en parler. Le Dr Sunil Gunness du Cardiac Centre et de la Heart Foundation a également évoqué la nouvelle campagne de sensibilisation.

La campagne « Ecout to leker »

Pendant le mois de septembre, la Heart Foundation, à travers La Route du Cœur, a mené une campagne de sensibilisation sur l’importance de prendre soin de son cœur. Cette nouvelle campagne intitulée « Ecout to leker » est proposée sur Facebook, principalement sur la page de La Route du Cœur de la Heart Foundation que représente le Dr Gunness et sur les panneaux d’affichage à travers l’île. Depuis le 11 septembre, une série de vidéos est proposée par des cardiologues afin de mieux guider les Mauriciens sur les bons gestes à adopter.

« Le but de cette campagne est de conscientiser les Mauriciens pour éviter qu’ils ne se retrouvent sur une table d’opération pour le cœur. En prenant soin de son cœur, le Mauricien peut rester en bonne santé et limiter ses risques de complications cardiaques », a indiqué le Dr Sunil Gunness, le président de la Heart Foundation. Ainsi, durant cette campagne, différents facteurs de risque ont été abordés, dont le diabète, le tabagisme, le cholestérol ainsi que l’impact de l’hypertension sur le cœur. Autre volet : le stress qui fait aussi partie des facteurs de risque.

La chirurgie cardiaque

De nos jours, les traitements permettent de prolonger la vie le plus longtemps possible. Tel est le cas avec la chirurgie cardiaque. « Il y a des traitements appropriés et du soutien pour accompagner le patient et l’aider à reprendre ses activités », fait comprendre le médecin. Ce que confirme le Dr Seewoosagur Mahatikesvar Ramburn :  « Après une chirurgie ou toute intervention liée au cœur, une réhabilitation est recommandée. Cette phase de réhabilitation est importante pour reprendre confiance en soi. Souvent, c’est le retour à la vie normale qui est difficile pour les patients cardiaques. Ils pensent être condamnés et ne plus pouvoir reprendre leurs activités alors que le but de se faire opérer est d’aller mieux ».

Après une convalescence de deux mois, les patients doivent reprendre une activité physique. « Dans un premier temps, le patient augmente sa tolérance à l’effort graduellement », ajoute-t-il, tout en faisant ressortir que l’exercice physique permet à la personne de se détendre également. « Souvent, après une opération, le patient reste inactif, dort pendant la journée et se retrouve avec une insomnie par la suite. Il faut donc rester actif durant la journée et cela va aussi aider à ne pas avoir des courbatures », explique le Dr Ramburn.

Une technologie de pointe

Dr Sunil Gunness parle d’innovation dans ce secteur précis de la santé. D’abord, il y a une nouvelle machine l’« extracorporeal membrane oxygenation » (ecmo) qui sera bientôt disponible à Maurice pour une meilleure prise en charge des cas sévères. « Il s’agit d’une assistance cardiaque qui peut être utilisée pour des patients en état de défaillance cardiaque. Une fois branchée et après avoir placé un ‘stent’, l’appareil permet au cœur de se cicatriser et de récupérer pendant 15 jours à un mois », explique le Dr Gunness.

Ensuite, il y a une machine ECG dernier cri qui a recours à la réalité virtuelle. « Ce test permet surtout de détecter les cas précoces. Avec un ECG classique, on peut détecter un problème cardiaque à 40 % alors qu’avec la réalité virtuelle, on arrive entre 95 à 97 % de détection positive et éviter ainsi d’avoir une forme grave de la maladie chez le patient », précise le cardiologue. L’appareil est déjà au pays et sera bientôt opérationnel.

Les signes d’un malaise cardiaque

Être à l’écoute de son corps permet de savoir si le cœur est en bonne santé. Cependant, il existe quelques signes qui peuvent être banalisés. Le Dr Ramburn souligne les quelques signes qui doivent alerter : « On peut commencer à s’inquiéter quand on a un essoufflement après un simple effort ou encore des palpitations. Des battements de cœur irréguliers doivent aussi attirer l’attention de la personne tout comme une transpiration froide », fait-il comprendre. Une douleur au coup, à la tête ou encore à la poitrine sont les signes les plus communs également selon lui. Au moindre signe, il est donc important de se tourner vers un professionnel de la santé afin d’avoir le bon diagnostic.

L’impact de la Covid-19 sur la santé cardiaque

Avec le confinement, les maladies cardiaques ont été accentuées, une situation due principalement au manque d’activité physique et au stress. « C’est un constat global. De nombreux pays ont eu le même problème. Le nombre de cas de maladies cardiaques a augmenté », constate le Dr Sunil Gunness.

La polypilule : des médicaments combinés

Suite à un problème cardiaque, les patients se retrouvent souvent avec de nombreux médicaments à prendre quotidiennement et à vie. « Certains patients peuvent avoir jusqu’à 25 comprimés à prendre tous les jours. De ce fait, on est en train de réfléchir sur la possibilité d’introduire la polypilule. Il s’agit d’une combinaison de plusieurs médicaments dans un seul comprimé comprenant la statine, l’aspirine et les composants qui aide à réguler la tension artérielle et le diabète », indique le Dr Gunness. Cette option va, selon lui, faciliter le traitement du patient qui oublie souvent de prendre tous ses médicaments quotidiennement.

Allô Docteur sur Radio Plus, chaque mardi à 9h00

C’est le rendez-vous de chaque mardi sur les ondes de Radio Plus. Allô Docteur, émission spéciale dédiée à la santé, fait un focus sur une thématique différente chaque semaine, de 9h00 à 10h00. Les auditeurs peuvent également participer à l’émission en appelant sur le 208 4999 ou le 208 5999. De plus, les internautes ont la possibilité de suivre l’émission en Facebook Live sur la page defimedia.info et défisanté.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page