Allo DocteurSlider

[Allô Docteur] Les maladies de la colonne vertébrale : comment éviter les complications ?

Les problèmes de santé liés à la colonne vertébrale sont répartis en quatre catégories : la déformation, le traumatisme, la dégénération et l’oncologie. Ces différentes maladies de la colonne vertébrale étaient le thème de l’émission Allô Docteur du mardi 13 octobre sur Radio Plus. Pour comprendre l’importance de prendre soin de sa colonne vertébrale, le Dr Khooshund Ramlugon, Spine Surgeon, était l’invité du jour.

Catégorisées en quatre groupes, les maladies de la colonne vertébrale peuvent affecter la vie quotidienne puisqu’elle est le support de l’ensemble du corps. C’est ce que fait comprendre le Dr Khooshund Ramlugon, Spine Surgeon. « On peut d’abord retrouver la déformation de la colonne vertébrale qui peut être une déformation chez les enfants ou alors chez les adultes. Ensuite, les traumatismes englobent les fractures. Nous retrouvons aussi la dégénération de la colonne vertébrale qui s’aggrave avec l’âge. Le vieillissement de l’organisme en est la cause. En dernier lieu, la quatrième catégorie regroupe l’oncologie, notamment les tumeurs et cancers qui surviennent dans cette zone », explique le médecin.

Les Mauriciens sont surtout concernés par la dégénération de la colonne vertébrale selon le chirurgien. « Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes sont affectées par la dégénération de la colonne vertébrale. À mon avis, une personne sur deux risque de souffrir d’un problème lié à la colonne vertébrale au cours de sa vie », indique le docteur. La détérioration progressive des disques intervertébraux, qui lorsqu’ils s’usent, deviennent moins souples et n’arrivent pas à agir comme un amortisseur.

Les autres facteurs

Le poids de la personne affecte également la santé de la colonne vertébrale. « Il est donc vital de maintenir son poids idéal selon son Body Mass Index, car chaque kilo de trop va rajouter une pression de cinq kilos sur l’organisme », fait ressortir le médecin. De plus, la bedaine, qui est le gras accumulé au niveau du ventre, peut aussi entraîner des complications au niveau de la colonne vertébrale selon lui. « Cet excès de gras au niveau du ventre affecte la courbe de la colonne vertébrale. D’ailleurs, nous avons quatre courbes physiologiques qui aident à l’équilibre du corps. Avec l’âge, nous perdons ces courbes également », précise-t-il.

Au niveau du choix d’une activité physique pour renforcer l’organisme, cela doit se faire méticuleusement. Pour une personne en bonne santé, il est possible de faire des activités physiques telles que la marche ou encore le sport en salle. Par contre, le médecin fait ressortir que pour les personnes qui ont un problème au niveau de la colonne vertébrale, l’activité physique doit être surveillée de près et ne doit surtout pas se faire sans recommandation d’un spécialiste. « Au cas contraire, elle ajoutera plus de pression sur sa colonne vertébrale et cela va accentuer sa dégénération », indique-t-il. Parmi les exercices recommandés, on retrouve la natation. « Avec la natation, on ne retrouve pas la gravitation et la pression atmosphérique. La personne aura moins de pression sur son organisme en nageant, contrairement à une course à pied », estime le chirurgien.

Le Dr Ramlugon fait aussi comprendre que tout le monde peut être concerné par un problème de la colonne vertébrale. « Tous les mouvements qui deviennent chroniques affectent la colonne vertébrale que ce soit pour une personne qui se baisse régulièrement ou qui reste debout trop longtemps. Rester dans une position pendant plus de 15 minutes entraîne une pression lourde sur les muscles », ajoute-t-il.

À Maurice depuis neuf mois, le médecin constate surtout un diagnostic tardif chez les patients. « Les Mauriciens tardent à se tourner vers un professionnel. Dans de nombreux cas, ils traînent les complications sur plusieurs années », fait-il remarquer. Le docteur tire aussi la sonnette d’alarme sur les massages plébiscités  par les Mauriciens. « Il ne faut surtout pas se faire craquer. Cela peut être très dangereux si la personne a une dégénération de la colonne vertébrale ou une hernie discale sans le savoir », conclut-il.

L’anatomie de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est faite de plusieurs corps osseux appelés les vertèbres, mais aussi de disques intervertébraux qui servent d’amortisseur entre deux vertèbres ainsi que d’autres éléments tels que les muscles et ligaments qui assurent la cohésion et la mobilité de l’ensemble. Pour ce qui est des vertèbres, ils sont répartis en cinq groupes : les vertèbres cervicales, les vertèbres thoraciques, les vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx.

À quoi sert la colonne vertébrale ?

La colonne vertébrale soutient le poids du corps, notamment la tête, le tronc et l’ensemble du squelette humain. C’est la fonction principale de la colonne vertébrale selon le Dr Khooshund Ramlugon. Elle a aussi une autre fonction très importante, celle de protéger la moelle épinière. « La colonne vertébrale est un mur qui entoure la moelle épinière et donc la protège », précise le médecin.

Les douleurs posturales

Être assis trop longtemps engendre des douleurs au niveau du dos. Plusieurs autres douleurs surviennent quand les gens adoptent les mauvaises postures. « Les chauffeurs souffrent souvent de ces douleurs », indique-t-il. Le médecin  fait remarquer que la manière que se tient une personne peut impacter sur notre bien-être. Le médecin évoque également l’impact des chaussures à talon. « Porter un talon de plus de cinq centimètres est comme s’affliger une sentence soi-même. Cela entraîne un dommage de la colonne vertébrale », estime-t-il, tout en précisant que la hauteur idéale des talons doit être entre trois à cinq centimètres.

La natation, meilleur exercice physique

L’activité physique la plus recommandée est la natation selon le Dr Ramlugon. « C’est une activité physique qui fait travailler tous les muscles du corps », dit-il. Par contre, tout excès finit par nuire. De ce fait, il est important de suivre les recommandations d’un coach pour ne pas se blesser. « On doit apprendre à nager, savoir utiliser les techniques et surtout prendre en considération le nombre de séances de natation, ainsi que son intensité et sa durée », indique-t-il.

Allô Docteur sur Radio Plus, chaque mardi à 9h00

C’est le rendez-vous de chaque mardi sur les ondes de Radio Plus. Allô Docteur, émission spéciale dédiée à la santé, fait un focus sur une thématique différente chaque semaine, de 9h00 à 10h00. Les auditeurs peuvent également participer à l’émission en appelant sur le 208 4999 ou le 208 5999. De plus, les internautes ont la possibilité de suivre l’émission en Facebook Live sur la page defimedia.info et défisanté.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page