Allo DocteurSlider

[Allô Docteur] Incontinence :  les fuites urinaires peuvent survenir à tous âges

Écoutez cet article

L’incontinence peut toucher tout le monde, à tous âges. Quelles en sont les causes et comment prévenir ce trouble urinaire ? Le Dr Bhavish Kowlessur, chirurgien urologue était sur le plateau d’Allô Docteur sur les ondes de Radio Plus le mardi 23 février pour en parler.

Dr Bhavish Kowlessur
Dr Bhavish Kowlessur

Une incontinence urinaire s’explique par la perte du contrôle de la vessie occasionnant ainsi des fuites d’urine. Ce trouble peut survenir chez des personnes de tous âges et il existe plusieurs causes qui pourraient expliquer ces fuites urinaires. D’ailleurs, plusieurs pathologies peuvent aussi être responsables de ce trouble, mais le sujet reste encore tabou et l’incontinence urinaire est difficilement abordée par ceux qui en souffrent.

Dr Bhavish Kowlessur, chirurgien urologue à la clinique Wellkin explique qu’il existe plusieurs types d’incontinence. « On retrouve l’incontinence d’effort qui survient lors d’un effort physique, notamment quand la personne éternue, tousse ou alors soulève un poids. Ensuite, il y a l’incontinence d’urgence ou encore le sur-remplissage de la vessie qui est souvent le cas chez les personnes ayant le diabète ou d’autres maladies qui obstruent la vessie », a-t-il expliqué.

Ensuite, il y a l’incontinence mixte selon le médecin. Il s’agit d’une combinaison d’incontinence d’effort, d’urgence et celui par regorgement, notamment le sur-remplissage de la vessie. À Maurice, l’incontinence d’effort est plus répandue surtout auprès de la femme. « Dans la plupart des cas, l’incontinence urinaire chez la femme est due à un accouchement, voire à plusieurs accouchements répétés ou un traumatisme causé par un accouchement prolongé », a ajouté le médecin.

« Une incontinence urinaire affecte la qualité de vie de la personne. Elle aura du mal à faire certaines activités. Elle ne pourra pas courir par exemple. De ce fait, il est crucial de trouver une solution », a-t-il indiqué. Au niveau des traitements, chaque cas diffère de par la cause et du type d’incontinence.

Les traitements disponibles

Le traitement va dépendre de l’incontinence selon le chirurgien urologue. « Une incontinence d’effort, qui est plus commune à Maurice, sera traitée par une physiothérapie des muscles pelviens. Ce traitement se fera pendant quelques mois et en attendant, le patient pourra utiliser des serviettes d’hygiéniques d’incontinence », souligne-t-il, tout en indiquant que si ce traitement ne fonctionne pas, il existe alors des techniques plus invasives, notamment la chirurgie. L’intervention chirurgicale consiste à faire une suspension de l’urètre ou alors de poser une petite bandelette sous l’urètre.

Cette chirurgie s’adresse surtout aux femmes. Pour les hommes, il est rare de voir apparaître une incontinence d’effort selon le médecin. « Une incontinence d’effort chez l’homme résulte de procédures chirurgicales et arrive généralement lors d’un cancer de la prostate », a fait comprendre le Dr Kowlessur. De ce fait, les hommes sont plus concernés par l’incontinence d’urgence, mais ce problème urinaire est également lié à la prostate qui grossit et cause une obstruction de la vessie.

Ce trouble peut aussi affecter les personnes qui ont une vessie hyperactive. « Les personnes ayant cette pathologie ont des envies soudaines et incontrôlées de devoir uriner, même si la vessie n’est pas remplie ou n’a pas atteint sa capacité maximale », a précisé le docteur. Pour traiter ce type d’incontinence, il y a d’abord la rééducation de la vessie qui consiste à se retenir pendant quelques minutes afin d’augmenter la capacité fonctionnelle de la vessie.

Ce traitement doit impérativement se faire sous supervision médicale, car cela peut affecter les reins et la santé générale du patient. Ensuite, il y a aussi un traitement médicamenteux pour soigner une incontinence d’urgence. Finalement, le botox peut aussi être utilisé. Il est injecté dans la vessie qui crée une paralysie partielle de la vessie qui permet de retenir plus d’urine », a conclu le chirurgien urologue.

La rétention chronique, qu’est-ce c’est ?

Autre anomalie repérée souvent chez les diabétiques ou encore chez ceux qui souffrent de la prostate est la rétention chronique. Ces patients ont tendance à ne pas souvent uriner selon le Dr Kowlessur. « Ils ont tendance à se retenir et cette rétention fait que la vessie se gonfle. Quand celle-ci reste gonflée trop longtemps, cela endommage ses muscles et mène à un sur remplissage », précise le chirurgien urologue.

L’obésité, un facteur de risque

Les fruites urinaires et le surpoids sont étroitement liés. En effet, l’obésité entraîne une série de pathologie, dont le diabète de type 2, mais il inclut également le risque d’avoir un dysfonctionnement des voies urinaires et donc d’incontinence. D’ailleurs, plusieurs études démontrent qu’être en surpoids mène à ce trouble.

Selon l’étude publiée dans le Journal of Urology, l’obésité est mise en cause dans différentes formes d’incontinences, dont l’incontinence d’effort, l’urgenturie qui s’explique par une envie trop pressante ainsi que l’incontinence mixte, qui est une combinaison de plusieurs types d’incontinence. L’étude précise aussi qu’en cas d’obésité sévère (IMC supérieur à 35), le risque d’incontinence peut-être jusqu’à cinq fois plus élevé.

Incontinence urinaire du post-partum

L’incontinence urinaire est également liée à l’accouchement par voie basse. De plus, le risque d’incontinence augmente à chaque accouchement. Pour le Dr Bhavish Kowlessur, il est crucial que l’accouchement se déroule dans les meilleures conditions possibles tout en évitant un accouchement prolongé qui augmente également le risque d’une incontinence post-partum.

Le chirurgien urologue évoque ainsi l’importance de ne pas négliger la rééducation périnéale après l’accouchement. En effet, c’est la seule solution pour prévenir les fuites urinaires post-accouchement. Cette rééducation comprend des exercices précis dont l’objectif est de muscler le plancher pelvien. Cela va ainsi renforcer le périnée. « En général, l’incontinence urinaire après une grossesse est temporaire, elle peut durer entre six semaines à trois mois. Avec la rééducation, la durée de cette incontinence est réduite », a-t-il indiqué.

Allô Docteur sur Radio Plus, chaque mardi à 9h00

C’est le rendez-vous de chaque mardi sur les ondes de Radio Plus. Allô Docteur, émission spéciale dédiée à la santé, fait un focus sur une thématique différente chaque semaine, de 9h00 à 10h00. Les auditeurs peuvent également participer à l’émission en appelant sur le 208 4999 ou le 208 5999. De plus, les internautes ont la possibilité de suivre l’émission en Facebook Live sur la page defimedia.info et défisanté.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page