Allo DocteurSlider

Accouchement prématuré : quels risques pour le bébé ?

Une grossesse dure généralement de 38 à 42 semaine. Cependant, dans certains cas, l’accouchement peut être prématuré quand le bébé naît trop tôt, soit moins de 37 semaines. Quels sont les risques pour le bébé et la maman ? Le Dr Munsur Takun, pédiatre était sur le plateau d’Allô Docteur sur Radio Plus le mardi 19 juillet pour en parler.

Le Dr Munsur Takun, pédiatre.

Que ce soit un accouchement par voie basse ou par césarienne, un bébé qui naît avant les 37 semaines. Le Dr Munsur Takun, pédiatre précise ainsi que la prématurité d’un bébé ne se mesure pas par le poids mais par les semaines de gestation. Aussi, il existe deux catégories de prématurité. D’abord, on retrouve les grandes prématurées qui concernent notamment les bébés qui naissent à 28 semaines et les ceux qui naissent entre 34 et 37 semaines.

Dans le contexte mondial, la technologie est d’une grande aide pour les médecins afin de sauver la vie des enfants prématurés. « Si l’enfant est né en bonne santé, sans anormalité congénitale, il a toutes ses chances de rester en vie », explique le pédiatre. A Maurice, les hôpitaux disposent d’un service de réanimation et avec des médecins aguerris en réanimation néonatale, la chance de survie est très élevée selon lui.

Cependant, il existe des risques de complications autant pour la maman que pour l’enfant qui naît en dessous des 37 semaines. « Théoriquement, l’enfant qui arrive avant les 37 semaines n’est pas prêt à l’accouchement. De ce fait, les risques de complications sont là », fait comprendre le Dr Munsur Takun. Parmi ces complications, on retrouve notamment le risque d’avoir des infections ainsi que des problèmes pulmonaires. L’enfant peut aussi se retrouver avec des problèmes digestifs. Ensuite, il y a les anormalités congénitales qui peuvent affecter gravement la survie du bébé. Autre facteur de risque est l’âge de la maman. Les femmes enceintes qui ont moins de 18 ans ou sont plus de 30 ans voient leurs risques de faire un accouchement précoce augmenter.

Le « golden hour »

« Parmi les complications les plus récurrentes chez les bébés prématurés, on retrouve la détresse respiratoire. Leurs poumons sont encore immatures et ils peuvent justement avoir du mal à respirer », souligne le pédiatre tout en indiquant qu’il y a là un « golden hour » où les médecins doivent intervenir rapidement pour sauver l’enfant. La première heure de la prise en charge du bébé qui vient de naître est crucial selon lui. Lors de l’accouchement par voie basse, le pédiatre fait comprendre qu’il y a un médecin formé en réanimation néonatale qui est en stand-by alors qu’en cas de césarienne, le médecin en question est également en salle d’opération pour s’occuper de l’enfant dès ses premières secondes de vie.

Et, en cas de détresse respiratoire, le bébé est mis sous respirateur au niveau nasal. « Si l’enfant ne réagit pas au respirateur dans les premières minutes, le médecin va alors envisager une intubation », explique le pédiatre. Mais à la base, qu’est-ce qui peut provoquer une naissance prématurée ? Pour ce dernier, cela peut venir du fœtus ou de la maman. « La tension artérielle de la femme enceinte peut affecter sa grossesse surtout si elle est élevée. Son alimentation va aussi jouer un rôle ou encore un diabète non-contrôlée sont autant de facteurs qui peuvent affecter le bon déroulement de la grossesse », ajoute-t-il.

Pour assurer la bonne santé du bébé, le Dr Munsur Takun évoque l’importance d’avoir un suivi régulier chez le gynécologue. « On remarque que malgré le fait d’avoir un système de santé gratuit, nombreuses sont les femmes enceintes qui viennent à l’hôpital à 34 semaines ou 36 semaines avec une grossesse non suivie et cela peut s’avérer compliquer », alerte-t-il. Ensuite, il parle des fléaux sociaux qui affectent également la grossesse notamment l’alcoolisme, le tabagisme et la consommation de drogue.

Adoptez une bonne hygiène de vie\

Pour bien vivre sa grossesse, une bonne hygiène de vie est cruciale. Voici les conseils du médecin :
• Commencez le suivi de grossesse le plus tôt possible.
• Assistez aux soins prénataux au début de la grossesse.
• Essayez d’arrêter de fumer. Demandez aux gens autour de vous de ne pas fumer lorsqu’ils sont près de vous.
• Mangez des aliments sains et maintenez un gain de poids adéquat.
• Prenez le temps de vous reposer chaque jour.
• Trouvez des façons de gérer le stress dans votre vie. Parlez à un professionnel de la santé qui surveille votre grossesse.

Mortalité infantile en baisse

Selon le rapport de Statistics Mauritius, le taux de mortalité infantile est en baisse passant de 14.9 % en 2020 à 13.9 en 2021. « Ce chiffre représente le nombre de mortalité dans la première année de vie par 1 000 enfants nés et ce chiffre détermine la santé d’une population dans son ensemble », estime le Dr Munsur Takun en indiquant pour qu’un enfant naisse sans complication, il faut d’abord une maman qui est en bonne santé et qui a fait un bon accouchement. Ce comprend la bonne prise en charge au service de la pédiatrie. « Le but est maintenant de baisse ce chiffre et d’atteindre dans un premier temps les 8 à 9 % et c’est dans le domaine du possible », ajoute-t-il.

Vos Commentaires

Articles Liés

Back to top button
Click to listen highlighted text!