Actu SantéSlider

Comment le tabac et l’alcool accélèrent les signes visibles de l’âge

Cette nouvelle étude, publiée dans le British Medical Journal (BMJ), s’est intéressée aux effets visibles sur l’âge d’une grosse consommation d’alcool et de tabac.

Les 11.613 participants à l’étude, âgés de 21 à 93 ans, avaient en moyenne 51 ans et ont été suivis pendant près de 12 ans par une équipe de chercheurs danois.

Parmi eux, 57% des femmes et 67% des hommes étaient fumeurs. La consommation moyenne d’alcool était de 2,6 verres par semaine pour les femmes et 11,4 chez les hommes.

Les chercheurs ont étudié 4 signes du vieillissement qui ont précédemment été liés à un risque important de maladies cardiovasculaires ou de mortalité : les plis du lobe de l’oreille, la présence d’un anneau coloré opaque grisâtre ou un arc autour de la cornée des deux yeux, des plaques jaune orangé sur les paupières (xanthélasma) et enfin, un type de calvitie chez les hommes reculant la ligne des cheveux sur le sommet de la tête.

Le signe de vieillissement le plus commun parmi les deux sexes était la formation d’un arc autour de la cornée des yeux avec une fréquence de 60% pour les hommes et de 70% chez les femmes.

L’étude montre que parmi ceux qui ont fumé et ont bu de manière abusive, le risque était systématiquement plus élevé d’avoir l’air plus vieux que son âge réel et de développer un arc autour de la cornée, des plis du lobe d’oreille et de la xanthelasmata.

Le tabac affecte davantage les signes physiques de l’âge

Dans le détail, comparé à consommation d’alcool hebdomadaire allant jusqu’à 7 verres, 28 verres ou plus ont été associés à 33% de risque en plus de voir se former un arc sur la cornée parmi les femmes et 35% parmi les hommes qui ont consommé 35 verres ou plus par semaine.

Par définition, boire avec modération consiste à consommer jusqu’à un verre d’alcool par jour pour les femmes et les hommes de 65 ans et plus et jusqu’à deux verres par jour pour les hommes adultes de moins de 65 ans.
Par ailleurs, fumer un paquet de 20 cigarettes par jour pendant 15 à 30 ans était associé à 41% de risque augmenté chez les femmes et 12% chez les hommes, comparativement aux personnes non-fumeuses.

En revanche, ceux qui consomment rarement ou modérément de l’alcool ne sont pas plus marqués par les signes de l’âge que les abstinents, selon l’étude.

Enfin, la calvitie masculine n’a pas été associée à une consommation abusive d’alcool ou de tabac, “probablement parce que le phénomène est fortement influencé par des gènes et les niveaux d’hormones masculines”.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close