Actu SantéSlider

L’acupuncture efficace contre quoi? L’intrigant exemple de l’angine de poitrine

Dans le monde occidental, l’acupuncture est surtout pratiquée contre la douleur, des migraines à l’arthrite. Mais en Chine, la médecine traditionnelle l’indique pour de multiples maux.

“Tout livre d’acupuncture a une liste de maladies très complète. Il est difficile de trouver des choses qu’un acupuncteur se dira incapable de traiter”, dit  Andrew Vickers, statisticien au centre anticancéreux Memorial Sloan Kettering de New York, qui s’intéresse à l’acupuncture depuis deux décennies.

Concernant le traitement de la douleur, note-t-il, les études sont claires: l’acupuncture semble efficace. Andrew Vickers a passé en revue des dizaines d’études rassemblant des milliers de patients, certaines de haute qualité.

“Les effets de l’acupuncture sur la douleur chronique ne peuvent pas être expliqués complètement par l’effet placébo”, dit-il.

Mais les études sont plus rares concernant d’autres maux, que ce soit les problèmes de grossesse, la diarrhée, la dépression…

Ce qui rend l’étude publiée lundi par des chercheurs chinois dans le très coté Journal de l’Académie américaine de médecine (Jama) particulièrement intéressante. Elle concerne l’angine de poitrine.

Aussi appelée angor, c’est une douleur se produisant pendant un effort, derrière le sternum, et qui donne au patient l’impression que son thorax est pris dans un étau. Elle est le symptôme d’une maladie du coeur, mal alimenté en sang.

La méthodologie de l’étude de lundi est rigoureuse pour tenter de distinguer l’efficacité d’un effet placébo.

Les chercheurs ont recruté 400 patients ayant subi récemment des angines de poitrine, répartis en plusieurs groupes, dont un recevant 12 séances d’acupuncture, et un recevant un traitement placébo, où les aiguilles étaient appliquées à des endroits ne correspondant à aucun point d’acupuncture reconnu par la théorie, explique  Ling Zhao, de l’université de médecine traditionnelle chinoise de Chengdu.

Le résultat est surprenant: l’effet de l’acupuncture correctement appliquée était très important. Le nombre “d’attaques” a baissé de plus de moitié trois mois après le traitement.

Ce qui fait recommander aux auteurs d’inclure l’acupuncture comme “une option” de traitement contre l’angine de poitrine.

Pour Andrew Vickers, l’étude est impeccable sur le papier, mais il rappelle le contexte: “La recherche menée en Chine a presque toujours exclusivement conclu que l’acupuncture fonctionnait”.

La qualité des études s’est améliorée depuis 20 ans, dit-il, mais l’historique force à la prudence. Seule solution pour savoir si l’acupuncture marche vraiment contre l’angine de poitrine: plus d’études, sur plus de patients, en dehors de Chine.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer