Actu SantéSlider

Journée mondiale contre le cancer : plusieurs activités lancées au centre de jeunesse de Rivière du Rempart

Dans le cadre de la Journée mondiale contre le cancer, observée le 4 février 2018 à travers le monde, diverses activités ont été lancées par le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie le jeudi 8 février 2018 au centre de jeunesse de Rivière du Rempart.

À l’agenda, des campagnes de sensibilisation sur le cancer et les facteurs de risques, l’importance d’une alimentation saine pour prévenir le cancer, des causeries et une série de dépistages sur le cancer du sein et du col de l’utérus à travers l’île.

Le Dr Laurent Musango, représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Maurice et l’un des invités de la cérémonie de lancement, a tenu à féliciter le gouvernement mauricien pour les initiatives entreprises en vue d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Environ 300 personnes, incluant des habitants de la région, ont répondu présents à cet évènement. À noter que de 2016 à 2018, la Journée mondiale du cancer est célébrée sous le thème « Nous pouvons, je peux ».

Lors de son intervention, le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, le Dr Anwar Husnoo, a indiqué qu’en 2015, près de 1,260 personnes sont décédées du cancer, faisant ainsi de cette maladie la troisième cause de décès à Maurice.

Il s’est attardé sur le nombre de cas de cancer qui est en hausse constante à Maurice, ainsi que sur le cancer du sein qui touche davantage de femmes.

Dr Husnoo a rappelé qu’en 2016, le ministère a introduit le vaccin contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) dans les écoles, pour les filles âgées de 9 ans.

À ce jour, plus de 20 000 vaccins ont été administrés. Il a tenu a lancé un appel à la population afin qu’elle adopte une hygiène de vie saine et a encouragé les citoyens à faire des dépistages, car un diagnostic précoce facilite le traitement et augmente la chance d’une guérison totale.Quant au Dr Musango, il a expliqué que 8.8 millions de personnes meurent chaque année du cancer à travers le monde et que ce chiffre doublera d’ici 2030.

« Le taux de mortalité prématurée due à des maladies non-transmissibles à Maurice est estimé à 23%. Il est donc nécessaire de réduire ce chiffre à 6,9%, d’ici 2030, en vue d’atteindre le troisième Objectif du Développement Durable qui est ‘Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. L’OMS réitère son soutien à rendre plus accessible les soins palliatifs de qualité pour traiter le cancer. L’OMS recommande également qu’un accent particulier soit mis sur la prise en charge des jeunes patients cancéreux, qui ont des besoins spécifiques, » a-t-il déclaré.

Le représentant de l’OMS a souligné que les cancers sont traitables, si le dépistage est fait à temps, en utilisant des méthodes et des technologies moins coûteuses.

Les facteurs de risque évitables de cancer, qui sont responsables d’un tiers des décès, sont le surpoids, le manque d’exercice physique, le tabagisme, l’usage abusif des boissons alcoolisées et la faible consommation de fruits et légumes.

Dans la foulée, il a exprimé sa satisfaction concernant la construction prochaine d’un hôpital spécialisé dans le traitement du cancer, permettant ainsi la décentralisation des unités de soins et de dépistages au niveau régional.

Également présent à la cérémonie, Prakash Maunthrooa, Conseiller du Premier ministre, a salué l’initiative du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie d’organiser des campagnes de sensibilisation et des dépistages.

Il a déclaré que : « La santé est notre plus grande richesse et il est important de la préserver. Les cancers sont des tueurs silencieux et je demande à ce que chacun parmi nous assume pleinement ses responsabilités, envers sa santé et celles des autres. Les parents et les chefs de famille doivent veiller à ce que les membres de la famille font leurs examens médicaux régulièrement chaque année. »

Mots clés

Articles Liés

Close