Actu SantéSlider

Du diagnostic à la recherche : conférence sur le cancer infantile à Maurice

Pour la première fois, une conférence sur le cancer infantile se tiendra à Maurice, du 27 février au 1er mars à l’hôtel Le Sugar Beach, à Flic-en-Flac. Il s’articulera sur trois axes principaux : le diagnostic, le traitement et la recherche.

Plusieurs universités, des instituts de recherche et des laboratoires privés ont confirmé leur participation à cette conférence. Ils vont partager leurs travaux de recherche et leur expertise sur le sujet, explique le Dr Yirajen Vuddamalay de l’Université de Technologie.

La conférence abordera trois axes : le diagnostic, les traitements et les recherches et environ cent participants sont attendus.

La présidente de la Lions Club Commission District cancer infantile, Marie-Josée Baudot, espère que la conférence, qui sera une première à Maurice, marquera un tournant décisif dans le futur du traitement pédiatrique.

« On parle souvent du cancer chez les hommes et les femmes, mais très rarement chez les enfants », fait-elle observer. Elle se réjouit que le cancer infantile soit désormais un des cinq piliers de service du Lions Club International qui intervient également dans d’autres domaines : le diabète, la vue, la famine et l’environnement.
Selon le Dr Dushyant Purmanan, pathologiste au laboratoire central de l’hôpital Victoria, le cancer infantile compte pour 2 % de tous les tumeurs cancéreuses.

Il ajoute qu’il existe plusieurs types de cancer chez l’enfant. Le plus commun est le cancer du système sanguin : la leucémie aiguë. Il y a aussi les tumeurs solides communément appelées tumeurs à petites cellules rondes et bleues, en raison de leur apparence et de leurs origines histologiques primitives.

C’est le cas de la Neuroblastoma, Nephroblastoma, Hepatoblastoma, tumeur de cerveau, Juvenile astrocytoma, tumeur oculaire, tumeur des reins, tumeur du foie, tumeur musculaire, tumeur des os, tumeur du système reproductif.

Le Dr Purmanan ajoute que si chez l’adulte, le cancer du poumon, le cancer colorectal, le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer de la prostate sont communs, le type de cancer est différent chez l’enfant.
Il souligne aussi que le cancer chez l’enfant peut apparaître à n’importe quel âge.

« Le cancer peut survenir dès la naissance jusqu’à l’âge 14 ans et chaque groupe d’âge a sa spécificité concernant le type de cancer et sa présentation. »

Le Dr Purmanan ajoute qu’aucun test de dépistage régulier du cancer n’est effectué chez l’enfant. Ajouté à cela le diagnostic est difficile chez les enfants en bas âge qui ne s’expriment pas encore.

« Si un enfant est atteint d’un certain type de cancer, dû à une mutation génétique, alors les frères et sœurs passent des tests localement ou à l’étranger ». Et si plusieurs membres de la même famille souffrent d’un cancer, les autres membres passent un test de dépistage, explique-t-il.

Il précise également qu’il n’y pas de signes ou de symptômes annonciateurs d’un cancer, mais qu’il y a néanmoins certains signes qui devraient mettre les parents en garde. Une fièvre récurrente ou continue, la perte de poids, la perte d’appétit, le retard de croissance, etc. en font partie.

« Il faut aussi savoir que ces symptômes sont communs à plusieurs pathologies chez l’enfant. Il est impératif de consulter son médecin et avoir son avis », précise-t-il.

Et de faire comprendre qu’il ne faut surtout pas se baser sur les informations obtenues de divers sites internet, car elles ne sont pas toutes fiables et pas vérifiées.

Le cancer chez l’enfant est quelque chose de très sensible, car ce n’est pas que l’enfant qui est concerné, explique le Dr Purmanan. « C’est toute la famille qui est touchée et le milieu social immédiat en souffre énormément en silence », dit-il.

Le pathologiste ajoute que le traitement dépend du diagnostic, du type de cancer, du stade de la maladie et de l’état général de l’enfant. « Il y a des conditions quand l’enfant peut avoir une bonne rémission », affirme-t-il.

Le Dr Purmanan, qui est aussi secrétaire du Lions Club de Savanne et un des intervenants à la conférence sur le cancer infantile, est d’avis qu’un suivi régulier est primordial pour surveiller l’enfant et détecter une éventuelle rechute ou la réapparition du cancer.

La conférence sur le cancer infantile est organisée par le Lions Club de Maurice, sous l’égide du ministère de la Santé, en collaboration avec les clubs Lions et les centres d’oncologie de La Réunion et de l’Inde ainsi que les universités, des centres de recherche, l’Association des pathologistes et légistes (PFA), entre autres. Elle a pour thème : Le cancer pédiatrique, du diagnostic à la recherche.

Mots clés

Articles Liés

Close