Actu SantéSlider

Covid-19 : La MRIC récompense 26 projets axés sur la santé et la technologie

La présentation des 26 projets retenus à la hauteur d’un financement de Rs 28,6 millions pour accélèrer la démarche gouvernementale par rapport aux défis posés par la COVID-19 a eu lieu le jeudi 6 août au Trianon Convention Centre. Lors de cet évènement, le nouveau Chairman du Mauritius Research Innovation Council (MRIC), Dr Kaviraj Sukon a fait un appel au secteur privé pour la collaboration de l’industrie dans les recherches gouvernementales que poursuivent l’Académia.

« Les autorités poursuivent l’innovation. Les académiciens sont prêts à collaborer et le secteur privé ayant les moyens en sera le capitaine. Les trois équipes doivent ainsi travailler ensembles, » a affirmé Dr Kaviraj Sukon. Ce dernier en tant que nouveau Chairman dira que le MRIC sera lui, le catalyseur pour le bon déroulement de processus de collaboration.

« La balle est dans le camp du secteur privé qui a les moyens pour que l’innovation et la recherche atteignent de plus grands auteurs au pays, » renchérit-il. En ce qu’il s’agit des 26 projets retenus dans lesquels le MRIC injectera Rs 18 millions, Dr Kaviraj Sukon soutient qu’ils augmenteront la résilience de Maurice à faire face en cas de 2eme vague de contamination au Coronavirus.

Pour sa part, le ministre Dhiraj Balgobin a indiqué que cet évènement sous-entend une nouvelle philosophie et approche stratégique pour le MRIC. Car d’atteindre et interagir avec le plus large éventail de parties prenantes est désormais d’une importance capitale. « Le MRIC visera à combler les lacunes existantes et à créer un environnement transparent entre la recherche appliquée, le développement et l’innovation au niveau national. C’est une approche qui est en résonance complète avec ma vision, » a-t-il ajouté.

Cela tout en félicitant les 26 équipes retenues et en remerciant les 252 équipes qui ont participé à cet appel à propositions de MRIC.  « Nous reconnaissons leurs efforts pour rendre l’île Maurice, meilleure, » a-t-il indiqué.

À l’égard de la crise sanitaire à Maurice en février et mars 2020, le MRIC a lancé un appel à propositions spécial le 4 avril 2020.  L’idée était d’identifier les personnes qui pourraient rapidement aider à développer, adapter ou accélérer la production de produits et services innovants afin d’atténuer l’impact du COVID-19 sur la société dans son ensemble.

Selon le ministre Dhiraj Balgobin, nous avons tous été témoins pendant le confinement de l’importance de la technologie. « Dans les années à venir, nous pouvons prévoir que la technologie jouera un rôle croissant sur le lieu de travail et à la maison. A ce titre, il était important que certains des projets soient axés sur la technologie. Celle-ci ne peut exister de manière isolée », a-t-il insisté.

Et de dire qu’au-delà des considérations d’innovation technique et non technique, l’intention du MRIC à travers cet appel spécial était également de tracer une voie qui permettrait aux entreprises, en particulier à celles qui sont les plus durement touchées par la pandémie, de passer en douceur à un environnement socio-économique remodelé.  Et de conclure que grâce à des idées et des produits ou services innovants, l’engagement du secteur privé permettra à contribuer à la création d’une meilleure île Maurice.

A savoir après une évaluation des projets à court et moyen terme soumis par des entrepreneurs, universitaires, chercheurs, entreprises et start-ups proposant des projets à court et moyen terme, le MRIC a approuvé́ le financement de 26 projets à hauteur de Rs 28,6 millions. Le secteur privé contribuera ainsi Rs10,6 millions au financement des projets tandis que la contribution du MRIC sera de de Rs 17,97 millions. Les projets approuvés couvrent un large éventail de domaines. Notamment la sécurité́ alimentaire, l’apprentissage en ligne, les équipements de protection, les services médicaux connexes, l’évaluation de l’impact du COVID-19, un soutien amélioré et ciblé aux groupes vulnérables, des produits et des solutions pour réduire et contenir les effets de la COVID-19.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page