Actu Santé

Contamination par des visons : peut-être les “premiers cas connus” de transmission du Covid de l’animal vers l’homme (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que les cas probables de contamination de Néerlandais par des visons pourrait être les “premiers cas connus de transmission” du nouveau coronavirus de l’animal à l’homme.

Après l’annonce d’un premier cas “plausible” la semaine dernière, les autorités néerlandaises ont estimé “très probable” qu’un deuxième employé d’un élevage de visons aux Pays-Bas ait contracté le virus à l’origine de la pandémie de Covid-19 via les petits mammifères.

L’OMS a indiqué s’être mis en contact avec les chercheurs néerlandais qui enquêtent sur le sujet, soulignant qu'”à ce jour, il pourrait y avoir au moins trois cas”.

“Il s’agirait des premiers cas connus de transmission de l’animal à l’homme”, a indiqué l’organisation spécialisée dans un courriel à l’AFP.

“Mais nous continuons à recueillir et à examiner d’autres données pour comprendre si les animaux, et les animaux de compagnie, peuvent propager la maladie”, a-t-elle ajouté.

La pandémie de Covid-19 a fait près de 350.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre dans la région de Wuhan en Chine.

Les travaux des chercheurs de l’Institut de virologie de Wuhan ont démontré que la séquence du génome du nouveau coronavirus est à 80% similaire à celle du Sras, à l’origine d’une précédente épidémie en 2002-2003, et 96% à celle d’un coronavirus de chauve-souris.

La grande majorité des chercheurs s’accordent ainsi à dire que le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 — à l’origine de la pandémie — est sans doute né chez la chauve-souris, mais les scientifiques pensent qu’il est passé par une autre espèce, pas encore connue, avant de se transmettre à l’homme.

C’est cette pièce du puzzle que la communauté scientifique internationale et l’OMS espère découvrir afin de mieux comprendre ce qui s’est passé, pour mieux cibler les pratiques à risques et éviter une nouvelle pandémie.

Le débat sur l’origine du virus a également des répercussions diplomatiques, les Etats-Unis accusant le laboratoire chinois, à Wuhan, d’être à l’origine du coronavirus ce que dément Pékin.

La Chine s’est dite dimanche “prête” à une coopération internationale afin d’identifier la source du nouveau coronavirus, une coopération qui devra s’abstenir de toute “ingérence politique”.

A Genève, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué lundi que la discussion sur “l’origine du virus n’est pas vraiment nouvelle”, et que Pékin et l’OMS s’étaient “mis d’accord” au début de l’épidémie sur la nécessité d’enquêter sur son origine.

“Ce n’est pas nouveau, la discussion a déjà commencé et il y avait déjà un accord”, a souligné M. Tedros.

[Mis à jour] Coronavirus: les Pays-Bas interdisent le transport de visons

Les autorités néerlandaises ont annoncé jeudi interdire le transport de visons à l’échelle nationale après que deux employés d’un élevage dans le sud du pays aient “probablement” contracté le Covid-19 via les petits mammifères.

Ces cas plausibles de contamination de Néerlandais par des visons pourraient être les “premiers cas connus de transmission” du nouveau coronavirus de l’animal à l’homme, avait indiqué mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le gouvernement néerlandais avait précédemment rendu le dépistage au Covid-19 obligatoire dans tous les élevages de visons du pays, où ils sont élevés pour leur fourrure.

“Tant que les résultats de ce dépistage ne sont pas encore connus”, le transport de visons et de fumier de visons sera interdit pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, ont fait savoir le ministre de la Santé publique Hugo de Jonge et la ministre de l’Agriculture Carola Schouten dans une lettre au parlement.

Aucune exportation de visons vers des pays extérieurs à l’Union européenne n’a eu lieu cette année, ont ajouté les ministres.

Il n’est toutefois pas possible de savoir si des visons ont été commercialisés depuis les Pays-Bas vers d’autres Etats membres de l’UE en 2020 car ce commerce n’est pas soumis à un certificat européen, ont-ils précisé.

Selon les ministres, les autorités sanitaires estiment que le risque de contamination à l’extérieur des quatre élevages néerlandais où des visons infectés ont été signalés reste “négligeable”.

Le nouveau coronavirus a fait plus de 5.900 morts et contaminé au moins 45.950 personnes aux Pays-Bas, selon les derniers chiffres officiels.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer