Actu SantéSlider

Camp diabétique : la dixième édition pour une meilleure compréhension du diabète de type 1

Parmi les deux catégories de diabète, celui de type 1 est le moins connu. L’association T1 Diams milite pour mieux faire connaître ce trouble d’assimilation des sucres par l’organisme. Une journée portes ouvertes est prévue le vendredi 3 août à Riambel où a lieu leur 10e camp diabétique.

Ils seront une soixantaine de participants à se retrouver à Senlis-sur-Mer, à Riambel, du 27 juillet au 4 août. La plupart sont des enfants d’un an à 11 ans, des adolescents et des jeunes adultes de 13 à 30 ans.

« Le but de ce camp est de réunir les membres de T1 Diams et de voir comment ils maîtrisent leur maladie. On sera avec eux du petit-déjeuner au dîner et cela nous permettra de savoir s’ils arrivent à bien se prendre en charge sachant qu’il y a des tests de glycémie et des injections d’insuline à faire », explique le manager de l’association, Bianca Labonté-Rajaram. Ce camp s’insère dans leur programme d’éducation thérapeutique qui vise à rendre les enfants diabétiques plus autonomes.

diabète
Les activités pendant le camp.

Les plus petits seront accompagnés d’un parent afin d’éduquer ces derniers sur la prise en charge de leurs enfants diabétiques. « C’est souvent la panique quand on apprend que son bébé est diabétique. C’est pourquoi nous tenons à inclure les parents dans le programme afin qu’ils constatent qu’il est tout à fait possible pour l’enfant de mener une vie normale et remplie tout en incluant leurs activités physiques », ajoute-t-elle.

D’ailleurs, durant le camp diabétique, un atelier de cuisine est prévu pour initier les enfants à une bonne alimentation tout en prenant en compte le calcul glycémique. Ensuite, des activités physiques sont aussi au programme ainsi qu’une sortie sur l’île aux Aigrettes prévue le jeudi 2 août. Le public, lui, pourra découvrir l’univers des enfants diabétiques lors de la journée portes ouvertes du vendredi 3 août.

« Ce partage est extrêmement important parce qu’il y a des Mauriciens qui ne connaissent toujours pas le diabète de type 1. Ils croient encore qu’un enfant devient diabétique quand il a trop mangé de bonbons ou de sucreries. Ce sont des tabous que nous devons absolument briser », insiste-t-elle.

diabète
Atelier de cuisine pour les enfants.

Programme d’échange

Le camp diabétique est aussi le moment idéal pour faire découvrir aux autres enfants des autres associations la réalité de ceux qui vivent avec le diabète de type 1. Cette année, T1 Diams accueillera les enfants de la Balise Marina et de l’association Musique dans la Peau qui seront au camp diabétique le mercredi 1er août et initieront les enfants de T1 Diams aux instruments de musique. Les enfants diabétiques feront découvrir leur maladie à travers des jeux et autres sketchs.

Infirmières scolaires : le cheval de bataille de T1 Diams

L’association T1 Diams est membre du Kolektif Drwa Zanfan Morisien et s’attèle à faire respecter les droits des enfants diabétiques. Le cheval de bataille de l’association est de faire comprendre aux autorités l’importance d’avoir des infirmières scolaires dans tous les établissements publics. « On est en train de vraiment se battre pour ça », affirme Bianca Labonté-Rajaram.

Ensuite, le deuxième projet de l’association est de faire comprendre aux autorités que les enfants diabétiques ayant leurs rendez-vous médicaux en semaine sont pénalisés. « Ils doivent systématiquement s’absenter de l’école pour aller à l’hôpital. On aurait préféré que ces rendez-vous aient lieu dans le week-end, permettant aux parents et enfants de mieux s’organiser ».

Le diabète de type 1 en deux mots

Le diabète de type 1, qui apparaît le plus souvent de manière brutale chez l’enfant ou chez le jeune adulte, est caractérisé par une production insuffisante d’insuline. Cette hormone sécrétée par le pancréas permet de maintenir l’équilibre du taux de glucose dans le sang.

Mots clés

Articles Liés

Close