[pro_ad_display_adzone id="1515"]
Actu SantéSlider

Autisme : conférence publique le 11 avril au Hennessy Park Hotel

« De l’autisme à une vie normale ». C’est le thème de la conférence publique qu’animera le Dr Sarah Mavrinac le 11 avril au Hennessy Park Hotel, Ébène. Cette initiative revient à l’Association Anou Grandi. Les parents d’enfants autistes ainsi que les organisations peuvent profiter de cette conférence d’une heure et demie pour découvrir l’approche que prône le Dr Sarah Mavrinac pour surmonter un trouble développemental.

Le Dr Sarah Mavrinac, présidente de www.aidha.org, a quitté son poste d’enseignante à l’INSEAD pour diriger l’Aidha en 2006. Titulaire d’un doctorat de la Harvard Business School, elle est une fervente partisane de l’éducation financière et de l’autonomisation économique. Pour le travail remarquable accompli avec Aidha, Sarah a été nommée Femme de l’Année à Singapour en 2007. En 2008, elle a reçu le prix de l’Entrepreneur Social de l’Année à Singapour de la Fondation Schwab du Forum économique mondial.

En 2012, après son déménagement pour Abu Dhabi, l’intérêt de Sarah est passé des finances et de l’économie au développement et au bien-être de l’enfant. Pour aider son fils à se remettre de l’autisme, Sarah s’est reconvertie en coach de santé et de bien-être. Elle avait découvert que la nutrition non contrôlée était l’élément clé qui emprisonnait son fils, Harrison. Au fur à mesure qu’elle avançait dans le contrôle des repas de Harrison, elle constata le changement qui s’opérait. En 2018, elle a eu la joie de dire tout haut que son fils parle normalement et qu’il avait des réactions normales. Le médecin qui l’avait diagnostiqué autiste n’en revenait pas et à partir de ce moment, ce même médecin constatant le changement déclara que Harrison n’avait plus le spectre de l’autisme.

Sarah exploite maintenant cet apprentissage pour investir dans une deuxième entreprise sociale baptisée AZOCI. AZOCI est une initiative de santé et de bien-être numérique visant à guérir. L’expérience qu’elle a vécue avec son fils, qui a maintenant une vie normale, lui a donné les ailes pour venir la partager en avant-première avec des parents mauriciens qui ont un enfant autiste.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer