Anou aprann viv avek diabet
Actu SantéSlider

Atelier de travail : mieux comprendre le pouvoir de l’esprit

Nous sous-estimons bien souvent le pouvoir de notre esprit alors que celui-ci gère le fonctionnement de tous les mécanismes qui composent notre corps. L’esprit a la capacité de diriger, de gérer, de coordonner notre organisme. Son rôle pour notre santé est essentiel. Comment donc le contrôler ? Tel a été le thème de l’atelier de travail The Path to Outstanding Success organisé par le Rotaract Club de St Pierre, le samedi 7 juillet à Vacoas.

Vous est-il arrivé de vous sentir seul au monde, sans repères et sans but ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le
seul. La société moderne se caractérise par une multitude de bouleversements sociaux, culturels et politiques. Ces facteurs plongent l’individu dans un environnement nouveau, exigeant et froid. La dépression définie comme une épidémie mondiale ne cesse de prendre de l’ampleur. Des sociologues estiment que l’individualisme prôné par notre société expliquerait la fréquence des troubles dépressifs. Les périodes de tristesse, d’ennui et de mélancolie seraient selon eux inévitables.

Kavita Ramchand.

Mais, loin d’être défaitistes, d’autres experts ont apporté une lueur d’espoir. Il est possible de combattre la dépression. Il suffit de connaître le pouvoir de notre esprit, son fonctionnement et son impact sur les mécanismes de notre corps. Le but de l’atelier de travail The Path to Outstanding Success était de décrypter le pouvoir de l’esprit et de donner des outils pour mieux le contrôler.

Selon Kavita Ramchand, coach de vie, un des intervenants de l’atelier, le corps humain est doté de deux esprits : un esprit conscient, rationnel et analytique, et un esprit subconscient. « Cette dualité est responsable des situations contradictoires qui peuvent se produire en nous. Nous voulons être bien, consciemment mais parfois nos désirs profonds ne correspondent pas à cet état intérieur.

Ainsi, nous commençons à nous sentir mal dans notre peau et nous nous rendons compte que nous n’avons pas le contrôle de nos pensées et de notre corps. S’ensuit alors un processus qui met notre organisme en alerte. Cela se traduit par de la peur et des sensations qui nous donnent l’impression de perdre le contrôle et de
ne pas parvenir à réaliser notre objectif de départ c’està-dire d’aller bien » explique-t-elle.

Le coach de vie explique que c’est dans l’esprit subconscient que nous conservons nos expériences
émotionnelles les plus fortes. « Lorsque nous vivons une expérience émotionnellement intense, notre subconscient déclenchent des systèmes d’alerte. Nous avons alors la sensation d’être débordé, et nous ressentons du mal-être et de la souffrance, même si la situation n’est pas aussi préoccupante dans le présent. Nous arrivons à la conclusion que c’est notre esprit qui a la capacité de générer du bien -être ou du mal-être, même si nous ne nous en rendons pas compte ». Et d’ajouter que la santé est un état dans lequel nous nous sentons bien, et cela concerne autant l’aspect physique que psychologique.

Selon les explications fournies par Kavita Ramchand, nous déduisons que le fait de se sentir bien dépend
grandement de l’activité de notre esprit face à notre activité quotidienne et aux situations de la vie. « Pour
que nous nous sentons bien, notre esprit doit réagir aussi efficacement que possible. Pour arriver à ce résultat, il est primordiale d’avoir une bonne programmation mentale », souligne le coach de vie.

L’atelier de travail.

La programmation mentale

Avant de se lancer dans la sphère complexe qu’est la programmation mentale, il nous faut comprendre comment fonctionne notre esprit. Ce dernier s’autoprogramme, avec tous les stimuli qu’il reçoit depuis notre enfance, et avec tous les messages que nous recevons au cours de notre existence. Cette programmation influence notre mal-être ou notre bien-être. « Au cours de notre vie, nous apprenons tous à réagir et à nous sentir d’une manière particulière, et cela détermine notre attitude face aux événements de la vie et à nos relations personnelles. La programmation mentale prend place dans notre subconscient – c’est de cette partie de notre esprit que sont générés des problèmes, que notre corps va somatiser », explique Kavita Ramchand.

Pour générer un changement dans notre manière de voir le monde, il est important de « reprogrammer » notre esprit. « La reprogrammation de notre esprit peut paraitre complexe mais en réalité il s’agit d’un processus très simple. Il nous faut découvrir le chemin qui va permettre à notre esprit de générer des attitudes, des pensées et des sensations de bienêtre. Si notre esprit a le pouvoir de diriger le fonctionnement de notre corps, il est évident qu’il peut le faire dans une optique saine, qui favorise notre santé. Mais nous devons apprendre à faire tout cela ». Comment s’y prendre ?

Contrôler notre esprit en quelques étapes

Pour reprogrammer notre esprit, il est important de découvrir tous les blocages émotionnels qui se cachent dans notre subconscient, pour les désactiver, et les remplacer par des émotions, des attitudes et des pensées plus saines. Pour commencer, il nous faut changer la manière dont nous communiquons avec nous-mêmes et envoyer des messages positifs et réalistes, en accord avec nos capacités.

Quelques exemples de messages positifs :

  • Je peux y arriver
  • Je sais le faire
  • Je vais aller mieux
  • Mon corps sait rétablir l’équilibre
Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close