MaladiesMaladies de la peau

Psoriasis : cette maladie encore méconnue

Le psoriasis reste une maladie encore méconnue à Maurice. Il n’est pas contagieux. Des centaines de milliers de Mauriciens en souffrent. Dr Karishma Deenoo, dermatologue au Wellkin Hospital, l’invitée de Xplix ou k Santé sur Radio Plus cette semaine, nous éclaire davantage.

Qu’est-ce que le psoriasis ?
C’est une maladie chronique de la peau. Une maladie inflammatoire qui affecte l’épiderme, le cuir chevelu, les ongles et, rarement, les mycoses. Elle touche les hommes, les femmes et les enfants de tout âge. Cependant, elle est plus commune chez les femmes de 20 à 30 ans selon Dr Karishma Deenoo.

Normalement, la peau se renouvelle chaque 28 jours mais lorsqu’on est affecté par le psoriasis, le renouvellement se fait plus vite, soit trois à quatre jours, et on constate les symptômes de placards de psoriasis.

Comment peut-on déceler la présence de cette maladie de la peau ?
Il faut être vigilant dès qu’on constate des symptômes en forme de placards rougeâtres comportant de la squame blanche. Ils peuvent apparaître dans le cuir chevelu et la personne peut penser que ce n’est que de la pellicule. Ils surviennent aussi symétriquement sur le corps, plus communément aux coudes et aux genoux. C’est rare mais cette maladie peut d’abord affecter les ongles. On pense souvent que c’est une infection fongique, mais en fait, c’est le psoriasis.Beaucoup se plaignent parfois de démangeaison au niveau des doigts de la main ou des orteils.

Comment faire la distinction entre la mycose et le psoriasis ?
Pour les ongles, c’est presque similaire à la mycose. Par contre, le psoriasis des ongles peut se présenter différemment, mais la décoloration est pareille. Il faut faire des tests d’un échantillon de l’ongle en laboratoire. Si l’on pense que c’est de la mycose mais qu’elle ne guérit pas après un traitement, alors c’est un psoriasis pour ongles.

Y a-t-il des facteurs déclencheurs du psoriasis ?
Définitivement. Dans la plupart des cas, c’est le stress. Le psoriasis, c’est aussi psychologique. Une forte émotion, la perte d’un(e) proche, la perte d’emploi… Tout cela fait partie des facteurs déclencheurs mais des fois, la maladie peut apparaître inopinément. Quant à l’hérédité du psoriasis, elle comprend environ 30 % des cas alors que dans les 70 %, il peut se développer chez n’importe qui.

Les femmes sont-elles les plus touchées ?
La maladie affecte les hommes et les femmes à part égale mais elle est plus commune chez les femmes âgées entre 20 et 30 ans.

Qu’en est-il des enfants dont certains, âgés de deux ans, en sont affectés ?
Les enfants peuvent avoir des complications au niveau de l’arthrite, appelée rhumatisme psoriasis. Elle se manifeste sur la peau de l’enfant.

Y a-t-il de différents types de psoriasis ?
Oui, il y a le psoriasis vulgaire, le psoriasis commun (des plaques partout sur le corps), le psoriasis goutte (provoqué suite à une infection de la gorge et qui affecte surtout les enfants), le psoriasis nummulaire (en forme de la roupie partout sur le corps). Il y a aussi celui qui affecte seulement les cheveux, celui des plis cutanés ou le psoriasis inversé (qu’on peut confondre avec la mycose), le psoriasis des ongles. Il y a des psoriasis qui sont plus sévères et la personne atteinte doit être hospitalisée, à l’exemple du psoriasis érythrodermique qui rend le corps entier rougeâtre, avec des petites écailles qui tombent. Ou encore le psoriasis qui génère plein de pustules sur la peau et le psoriasis rhumatisme.

Quelle en est la forme la plus sévère ?
C’est le psoriasis érythrodermique suivi du psoriasis pustuleux et du psoriasis rhumatisme invalidant.

Quelle est la forme la plus fréquente à Maurice ?
Le psoriasis vulgaire avec des plaques sur le cuir chevelu, aux coudes, aux genoux et au bas du dos.

Est-ce une maladie bénigne ?
Ce n’est pas uniquement une maladie de la peau… Le psoriasis rhumatisme invalidant, qui affecte les joints, représente 5% et les 95% sont bénins mais c’est fatiguant au niveau cosmétique .

Peut-on prévenir le psoriasis ?
Il faut contrôler les facteurs de risque, dont le stress, l’alcool, le tabac, les blessures, les infections qui pourraient affaiblir le système immunitaire, certains médicaments comme les anti-inflammatoires ou des médicaments pris pour lutter contre l’hypertension. Le psoriasis peut être favorisé chez les femmes enceintes en raison du stress.

Quid de l’alimentation ?
Les recherches n’ont pas prouvé que l’alimentation influe sur le psoriasis. Des patients ont cependant affirmé que le psoriasis peut s’améliorer avec la consommation des mets gras. Si on favorise un régime riche en Omega3, cela pourrait aider. Tout comme la vitamine D ou encore les régimes riches en pro-biotiques, en fibres et en antioxydants. Le foie de morue est recommandé.


Pathologie : 1 000 nouveaux cas chaque année

Chaque année, environ 1 000 nouveaux cas sont recensés dans les hôpitaux. Selon les chiffres du ministère de la Santé, en 2016, il y a eu 16 203 nouveaux cas de traitement dans les cliniques spécialisées en dermatologie dans le service public. De ce nombre, 1 282 personnes sont concernées par le psoriasis. Il y aurait actuellement près de 100 000 personnes qui souffrent de cette maladie à Maurice, qui n’a pas augmenté. Elle est plutôt stable si son prend en considération les chiffres de ces dix dernières années.


Quels sont les traitements ?

Le patient doit toujours bien hydrater sa peau avec une crème ou un baume hydratants et gras de préférence. Certains patients utilisent de l’huile de coco ou d’olive. Il faut éviter les bains très chauds et il faut hydrater sa peau juste après avoir pris son bain. Si la crème n’a aucun effet, des comprimés peuvent être prescrits. Si cela ne marchent pas, il y a le traitement biologique par injection. Soulignons que si ces traitements ne guériront pas le patient, ils peuvent le soulager. Le psoriasis est chronique, il n’y a pas de cure, mais le patient peut mener une vie tout à fait normale : se marier, avoir des enfants.

Si le psoriasis n’est pas contagieux, il faut toutefois éviter de toucher, de gratter les parties affectées lors d’une démangeaison, car la maladie pourrait se propager.

À noter que certains médicaments pris pour d’autres maladies pourraient aggraver le psoriasis. Avant de les prendre, il faut chercher l’avis de son médecin et de son dermatologue. Important : au moindre symptôme de psoriasis, allez consulter un médecin.

 

Articles Liés