MaladiesMaladies respiratoiresSlider

Anti-inflammatoire : des risques réels pour les asthmatiques

Avoir une réaction allergique aux anti-inflammatoires n’est pas anodine. Il existe des risques réels qui peuvent s’avérer très graves chez les asthmatiques en particulier, explique le Dr Reshad Kurrimbokus, spécialiste en médecine interne.

En effet, les patients asthmatiques peuvent se retrouver avec une crise d’asthme après avoir pris des anti-inflammatoires. « Les médicaments, comme le Diclofenac ou encore l’Ibrufène peuvent être la raison de certaines crises d’asthme », explique le médecin. Selon ce dernier, ces médicaments sont à l’origine de nombreux effets secondaires.

« Cependant, il faut savoir que chaque personne réagit différemment à ces médicaments. Un asthmatique peut aussi ne rien avoir comme effet secondaire. Pour d’autres, cela peut être même fatal », fait comprendre le Dr Reshad Kurrimbokus.

Toutefois, les anti-inflammatoires peuvent aussi causer des ulcères d’estomac et c’est l’une des raisons pour laquelle le médecin précise qu’il est conseillé de prendre un anti-inflammatoire après le repas et jamais avant. Ces conseils s’appliquent à tout le monde, les personnes asthmatiques ou pas. Pour les personnes avec des sensibilités gastriques, ces médicaments sont aussi déconseillés.

Ensuite, les anti-inflammatoires peuvent affecter les reins. Là aussi, le Dr Reshad Kurrimbokus souligne l’importance de divulguer son état de santé rigoureusement au médecin traitant pour que ce dernier évite de prescrire des anti-inflammatoires. Ainsi donc, ces médicaments sont déconseillés aux diabétiques qui sont, de par leurs maladies, prédisposés à une insuffisance rénale.

Autre bémol : de nombreux Mauriciens consomment ces médicaments sans ordonnance. « L’automédication est le plus gros danger. On ne réalise pas les effets secondaires des médicaments », conclut le médecin.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés